Cash Investigation sur la pêche industrielle au thon

Produit de consommation courante, le thon a conduit les équipes de Cash Investigation à enquêter sur sa provenance et sur  la filière.  Ce reportage montre les ravages des méthodes de pêche industrielle pratiquée dans l’Océan Indien pour approvisionner les marchés européens avec de nombreuses conserves de poissons. À la surpêche s’ajoutent des accords inégaux pour prélever les ressources halieutiques dans des pays en développement comme aux Seychelles ou encore à l’Île Maurice, des méthodes pour contourner les quotas ou encore la capture de poissons trop jeunes. Ce qui empêche le renouvellement des populations et entraîne donc l’épuisement des stocks d’une espèce. Un documentaire à charge à voir.

Pour les consommateurs, avec l’application Planète Océan, la fondation GoodPlanet vous aide à choisir quelles espèces de poissons choisir.

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • GRATELLE

    J’ai vu ce reportage. Et je suis effarée !!! dégoûtée !!!… Bref, aucun mot ne peut qualifier cette gabegie. Tout le monde sait, y compris ceux qui contribuent à la destruction de notre monde… mais on laisse faire ces Messieurs en toute impunité… tout çà pour du fric, encore du fric, car plus ils en ont et plus ils en veulent !!!… Mais ils oublient que leur vie sera trop courte pour dépenser tout cet argent. Ils vont mourir comme les autres !!!… C’est lamentable !!! ils me font pitié !!!… J’ai vu aussi ces pauvres poissons entassés comme de simples objets qu’on remonte de la mer. Ils ne peuvent crier, mais la souffrance est réelle !!! encore une fois, on préfère fermer les yeux et approcher le couteau pour les finir dans une mare de sang. Tout est comme çà… on supprime la faune et la flore dans tous les coins du monde. Et ce n’est pas le petit citoyen « lambda » qui se permet ce genre de crime… oui, c’est un crime !!! L’humain est en train de supprimer la vie. Un jour, tout cela va s’arrêter car il n’y aura plus rien sur cette pauvre planète… Ah oui, j’oubliais … ils commencent à réfléchir pour aller s »installer sur Mars ou ailleurs… Alors, « BON VENT », car moi, d’ici là, je serais morte… Merci à Élise LUCET et tous ses collaborateurs qui font un travail remarquable. Je suis une fidèle !!! Alors, continuez … Il en faut des lanceurs d’alerte comme vous. Je suis de tout cœur avec vous !!!

    • Claude Renaud

    Un cri du coeur ! Un cri de rage ! Un hurlement dans le désert que personne n’entend.
    Tu as tout dit Gratelle et je n’ai rien à ajouter. Ton niveau de conscience de la situation
    manque à beaucoup.

      • GRATELLE

      Merci du fond du cœur… oui j’ai la rage et mon cœur saigne devant tant d’immobilisme !!! … elle est où l’écologie ???…. J’ai tellement mal car impuissante devant tant de désastre !!! Maud GRATELLE … Merci encore à vous…

    • mora

    Tout à fait d’accord avec les commentaires précédents, tous ces gens détruisent la vie par avidité, car en effet ils n’auront pas le temps de tout dépenser!! Et cela dans la plus grande légalité aux yeux des politiques…
    Le rôle de l’Europe est désastreux, elle fait des lois pour les puissants et les industriels, mais ce sont des lois illégitimes.

Produits végétariens : une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales

Lire l'article