Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

À Paris, des oiseaux dans la ville

Pendant le confinement, les Parisiens ont pu redécouvrir le chant des oiseaux. D’une part, car le bruit du trafic ne le recouvrait plus, d’autre part parce que la quiétude de la ville les a rendus moins farouches. Ces oiseaux, ce sont majoritairement des pigeons, mais aussi des merles, des moineaux, des cygnes ou encore des faucons pèlerins. Une soixante espèces cohabitent avec les parisiens. La plupart de ces oiseaux citadins se comportent différemment des oiseaux que l’on pourrait trouver à la campagne. En effet, ces espèces se sont adaptées à la vie urbaine. Cependant, la population d’oiseaux en milieu urbain s’est réduite de 29 % ces trente dernières années. Alors, il faut que les centres urbains évoluent encore pour accueillir ces volatiles et préserver leur diversité. Dans une vidéo de la série Plan B, Le Monde nous emmène à la découverte de cet aspect de la biodiversité parisienne, ainsi qu’à la rencontre de ses défenseurs.

A lire également : Arbres et oiseaux : balade au parc Montsouris, ce point chaud de la biodiversité parisienne

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Michel CERF

    Cette parenthèse sera vite oubliée et dans beaucoup de villes certains oiseaux sont indésirables , en particulier les pigeons qui salissent les habitations de ces gens qui ne cessent de polluer cette nature qu’ils disent aimer .