À la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, destruction de la nature dans le sillage de la construction du mur

Engins de chantier, explosion, pompage de l’eau… Alors que le mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique n’est pas terminé, son impact se fait déjà ressentir sur la biodiversité locale, rapporte National Geographic. Le personnel du San Bernardino National Wildlife Refuge, situé en Arizona, alerte sur la présence de moins en moins d’animaux emblématiques de la région, tels que les pumas ou encore les lynx. Joe Biden, nouveau président des États-Unis a annoncé l’arrêt de la construction du mur.

A lire aussi : Aux États-Unis, les papillons, improbables victimes d’un mur à la frontière

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Mona

    C’est peut-être très dommage: j’ai cru comprendre que ce mur a été pensé pour lutter contre la pédo- criminalité et que le Président Mexicain était d’accord…

    • michel CERF

    Il ne faut pas mélanger tous les problèmes , ce qui est dommage c’est de détruire la biodiversité .

Éruption aux Canaries : une centaine de maisons détruites, 5.500 personnes évacuées

Lire l'article