Legacy, le film événement de Yann Arthus-Bertrand, retrouvez nos news et interviews exclusives sur le documentaire dont tout le monde parle

Au Pakistan, les combats de chiens éclipsent la cause animale

Au Pakistan, les combats d’animaux et particulièrement de chiens s’inscrivent dans les traditions de longue date. Ces affrontements datent d’avant l’indépendance du pays. Les combats donnent lieu à des paris avec, parfois, de fortes sommes en jeu. Ici, la question de la souffrance animale est étrangère. Un dresseur de chien va même jusqu’à dire que ce n’est pas violent : « C’est pacifique, il n’y a aucune forme de cruauté« . Ces joutes sont officiellement interdites par la loi mais la culture et la tradition l’emportent sur la législation, le dresseur poursuit : « Si des policiers viennent ici, ils regarderont le spectacle et c’est tout ! » Si aucune ONG ou association ne s’enfoncent dans les terres pakistanaises, certains particuliers de grandes villes du pays tentent à leur échelle de défendre la cause animale. C’est le cas d’une habitante de Lahore, qui a transformé sa maison en refuge. Mais là encore, un facteur extérieur trouble son engagement : la religion. La voix off du documentaire affirme que dans la culture islamique, il est mal vu de conserver des animaux chez soi. Un facteur qui cause des relations conflictuelles entre le voisinage…

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • niou

    Décidément, quelle culture inculte !

    • Jesaispas

    Quelle bandes de taré !!! Des malades mentale

Sénégal : un grand parc ornithologique fermé au public après la mort de 750 pélicans

Lire l'article