Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

« Nous devons essayer de sauver la planète » – Yann Arthus-Bertrand à la Convention sur les espèces migratrices à Manille


Revivez en images la 12ème session de la Conférence des Parties (COP12 de la CMS) de la Convention sur la Conservation des Espèces Migratrices de la Faune Sauvage (CMS), sous l’égide de l’ONU Environnement, qui s’est tenue à Manille du 22 au 28 octobre 2017. Yann Arthus-Bertrand ainsi que Thierry Touchais y sont intervenus.

« Even if I am going to die tomorrow, I am still going to plant a tree. Even if it is the end, we still need to try to save the World. Maybe we will succeed eventually. » – Yann Arthus-Bertrand, CMS COP 12, Octobre 2017 

Cette conférence sur la faune sauvage a été guidée par le thème « Leur Avenir est notre Avenir – Développement durable pour la faune sauvage et les humains ». La conférence a établi un lien entre les Objectifs du développement durable convenus par les Nations Unies et la faune sauvage internationale. La CMS COP12 a abouti à la Déclaration de Manille qui souligne que la protection des espèces migratoires participe pleinement aux Objectifs du développement durable.

   
(Intervention de Yann Arthus-Bertrand à 2 min 10)

A l’occasion de la 12ème session de la Conférence des Parties (COP12 de la CMS) de la Convention sur la Conservation des Espèces Migratrices de la Faune Sauvage (CMS), la Fondation GoodPlanet a sorti un ouvrage : TERRA, un livre qui met en relief les espèces que la CMS a souhaité protéger.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Le Bras Veronique

    We Will win ! Share with your neighborhoods ! You are all beautiful you must not depress your fights I am talking to you Mr Yann Arthur Bertrand. We have to go on and on, thank you very much.

    • Claude Renaud

    « Nous devons essayer de sauver la Planète » Sous-entendu, nous devons essayer de sauver
    l’Humanité. Pourquoi ce mot d’Humanité est-il si difficile à prononcer? La Planète continuera
    à tourner sans nous.
    Et puis, le terme « essayer » à une connotation de doute, de démission. Est-ce que Yann Arthur
    Bertrand ni croie plus? Il est vrai qu’il faut être un peu naïf pour croire que nous pourrons y faire
    quelque chose. Beaucoup de discours, beaucoup de vent, mais très peu d’actes.
    Le problème majeur, insoluble : Le facteur humain.

Incendie aux portes d'Athènes : les habitants découvrent "le désastre"

Lire l'article