Italie: l’énergie hydroélectrique victime de la sécheresse

italie secheresse hydrolectrique

Le Pô, fleuve du nord de l'Italie, connaît son pire épisode de sécheresse en 70 ans © AFP Piero CRUCIATTI

Rome (AFP) – La production d’énergie hydroélectrique en Italie a chuté depuis le début de l’année en raison d’une forte sécheresse qui entraîne des restrictions d’eau et menace l’agriculture, ont indiqué vendredi des professionnels du secteur.

Les installations hydroélectriques, situées pour la plupart dans les massifs montagneux du nord du pays, fournissent près de 20% de la production énergétique de l’Italie.

Mais le manque de pluie a des conséquences déjà visibles, alors que l’Europe subit une vague de chaleur et que Rome tente de s’affranchir de sa dépendance au gaz russe en raison de la guerre en Ukraine.

« De janvier à mai 2022, la production hydroélectrique a chuté d’environ 40% par rapport à la même période en 2021 », a indiqué à l’AFP un porte-parole d’Utilitalia, une fédération réunissant des compagnies distributrices d’eau.

« La production hydroélectrique est en baisse constante depuis juillet 2021 », a-t-il ajouté, signalant une « grave pénurie d’eau, même à haute altitude ».

Selon des estimations pour la première moitié de 2022, la production hydroélectrique à l’échelle nationale sera presque divisée par deux par rapport à la même période en 2021, a précisé à l’AFP une source professionnelle du secteur.

Le 21 juin, une centrale au sud-est de Milan a été fermée pour une durée indéterminée en raison des faibles niveaux du Pô qui l’alimente, a indiqué la compagnie énergétique Enel.

« Compte tenu de la sécheresse, d’autres centrales hydroélectriques ne fonctionnent pas à pleine capacité », a ajouté un porte-parole, sans plus de précisions.

Le Pô est le plus long fleuve d’Italie et son principal réservoir d’eau douce. Une grande partie de cette eau est utilisée par les agriculteurs, mais la plaine du Pô et le nord de la péninsule en général sont frappés par la pire sécheresse depuis 70 ans.

Selon le plus grand syndicat agricole d’Italie Coldiretti, la sécheresse menace plus de 30% de la production agricole nationale, et la moitié des élevages dans la plaine du Pô, où l’on produit notamment le jambon de Parme.

Dans le Piémont (nord-ouest), l’eau est rationnée dans plus de 200 municipalités, selon l’agence de presse Ansa.

Les lacs Majeur et de Garde affichent des niveaux d’eau inférieurs à la normale pour cette période de l’année, tandis que plus au sud, le niveau du Tibre qui traverse Rome a également baissé.

© AFP

A lire aussi

Sécheresse, frénésie de barrages: le niveau du Mékong au plus bas

Crise énergétique: l’Italie parie sur les premières éoliennes de Méditerranée

Ecrire un commentaire

Philippe Bihouix :  « la vraie ville "smart", c’est celle qui repose avant tout sur l’intelligence de ses habitants »

Lire l'article