Pakistan: une crue due à la canicule emporte un pont dans le nord

Pakistan Inde inondations crues changement climatique canicule

Le pont partiellement effondré à la suite d'une crue soudaine à Hassanabad, dans le nord du Pakistan, le 7 mai 2022 © AFP

Hunza (Pakistan) (AFP) – Un pont situé sur une importante route d’une région isolée du nord du Pakistan s’est effondré sous l’effet d’une crue soudaine engendrée par la rupture d’un glacier à cause de la canicule, a indiqué mardi la ministre du Changement climatique, Sherry Rehman.

Le Pakistan est très vulnérable au dérèglement climatique, figurant en 8e position des pays les plus menacés par les phénomènes météorologiques extrêmes, selon une étude de l’ONG Germanwatch.

Une vague de chaleur record, que les experts attribuent au changement climatique, frappe actuellement le pays, où les températures pourraient atteindre cette semaine les 50° par endroits, selon les prévisions.

Samedi, un pont s’est effondré dans le village d’Hassanabad, dans la région du Gilgit-Baltistan, après la vidange brutale d’un lac glaciaire (Glof, selon l’acronyme anglais) provoquée par la hausse des températures, a expliqué Mme Rehman.

Un Glof survient quand la digue de glace d’un lac glaciaire se rompt subitement, libérant des flots qui dévalent la pente en emportant tout sur leur passage.

Une vidéo montre le pont d’Hassanabad, sur la Karakoram Highway (KKH), la route de montagne reliant le nord du Pakistan à l’ouest de la Chine, qui s’affaisse sous la force du courant.

Le Pakistan dénombre plus de 7.000 glaciers sur son territoire, soit plus qu’aucun autre pays sur terre en dehors des terres polaires.

Or les glaciers du nord du Pakistan, dans les chaînes de l’Himalaya ou de l’Hindu Kush, « fondent rapidement », a prévenu Mme Rehman.

Plus de 3.000 lacs glaciaires se sont formés dans le nord du Pakistan, dont 33 risquent fortement de déborder, a indiqué la ministre, qui estime que la canicule actuelle dans le pays et en Inde voisine est la « conséquence directe du stress climatique ».

© AFP

Egalement sur GoodPlanet Mag’ :

Canicule en Inde et au Pakistan : vers un avenir encore pire

Canicule, incendies, inondations: 2021, année de désastres climatiques en Europe

Canicule : la végétalisation des villes comme solution ?

Ecrire un commentaire

Philippe Bihouix :  « la vraie ville "smart", c’est celle qui repose avant tout sur l’intelligence de ses habitants »

Lire l'article