Après des pénuries, la Chine va augmenter sa consommation de charbon

chine carhon penurie

La centrale à charbon de Datang, le 15 novembre 2021 à Zhangjiakou, dans la province chinoise du Hebei © AFP/Archives GREG BAKER

Pékin (AFP) – La Chine va augmenter cette année sa consommation de charbon pour soutenir la reprise économique après des pénuries d’électricité, a annoncé le Premier ministre Li Keqiang, en dépit des engagements de Pékin à réduire ses émissions de CO2.

Le pays a subi l’été dernier de plein fouet la flambée du coût mondial des matières premières, en particulier du charbon, dont la Chine dépend à 60% pour alimenter ses centrales électriques.

Cette situation a forcé les centrales à tourner au ralenti, malgré une forte demande, et entraîné un rationnement de l’électricité, qui a fait bondir les coûts de production pour les entreprises.

[Des enfants zimbabwéens victimes de feux de mine de charbon]

La situation s’est depuis stabilisée.

La sécurité énergétique doit cependant être « préservée », a averti mardi le Premier ministre chinois, cité par l’agence de presse officielle Chine nouvelle.

« L’approvisionnement en charbon sera accru et les centrales électriques au charbon seront aidées pour fonctionner à pleine capacité afin de produire davantage d’électricité », a indiqué Li Keqiang, selon le compte rendu d’une réunion consacrée à la situation économique.

Aucun objectif chiffré n’a été donné.

[L’addiction de la croissance indienne au charbon a pesé sur la COP26]

Pour alléger la pression, les autorités avaient déjà autorisé ces derniers mois la réouverture de mines de charbon.

« On est en train de revenir à un modèle (de développement) qui consiste à soutenir l’économie à tout prix », a déclaré à l’AFP Li Shuo, de Greenpeace Chine.

« La Chine perd du temps et tarde à agir de façon déterminante en faveur du climat », estime M. Li.

Le président chinois Xi Jinping a promis de commencer à réduire les émissions carbonées de son pays avant 2030.

[L’Asie peine à se défaire de son addiction au charbon malgré l’urgence climatique]

La Chine est le pays du monde qui investit le plus dans les énergies propres. Mais le géant asiatique reste à la fois le premier producteur mondial de charbon et le premier pollueur mondial.

Selon des chiffres officiels, la consommation de charbon en Chine a encore augmenté l’année dernière (+4,7% sur un an).

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude Courty

    Particulièrement en matière d’énergies, qu’elles soient noire ouvertes, rien de sérieux ni de durable ne se fera, sans prendre en compte la dimension démographique planétaire du problème.
    Voir à ce sujet « Pyramidologie sociale ».

    • Balendard

    Le gaz moins nocif pour notre environnement que le charbon serait préférable mais la Chine étant tout de même le plus gros exportateur de produits finis au monde, le charbon pourrait à la rigueur se tolérer temporairement si le gaz était insuffisant le temps que la combinaison hydrogène-voltaïque se mette en place

Marjan Minnesma, pionnière de l’action climatique devant la justice primée par le prix Goldman 2022 : « les gouvernements ont un devoir de protection des citoyens face à la menace du changement climatique »

Lire l'article