Plus de 3.000 ailerons de requins saisis en Colombie

ailerons de requins colombie

Plus de 3.000 ailerons de requins qui devaient être expédiés vers Hong Kong, saisis en Colombie © AFP/Archives Seyllou

Bogota (AFP) – Les autorités colombiennes ont saisi vendredi plus de 3.000 ailerons de requins qui devaient être expédiés illégalement vers Hong Kong depuis l’aéroport de Bogota.

Les services du secrétariat à l’Environnement de Bogota ont « saisi 3.493 ailerons de requin et 117 kilos de vessies natatoires de poissons qui allaient être expédiés à Hong Kong » de manière illégale, a annoncé la responsable de ce service, Carolina Urrutia, sur Twitter.

Les ailerons, prélevés sur 900 à 1.000 requins mesurant jusqu’à cinq mètres selon le secrétariat à l’Environnement, se trouvaient dans cinq caisses, à l’aéroport d’El Dorado, le plus important terminal aérien du pays, a détaillé Mme Urrutia dans un communiqué.

Les caisses sont arrivées à Bogota depuis Roldanillo, une municipalité du département Valle del Cauca, près du Pacifique.

Les ailerons, provenant de « plus de trois espèces » de requins, sont issus « très probablement de méthodes de pêche illégales », a ajouté Mme Urrutia, en déplorant « un dommage environnemental irréparable pour les écosystèmes aquatiques du territoire colombien ».

La pêche aux requins, y compris artisanale, est interdite depuis 2020 en Colombie, afin d’endiguer la croissance du commerce des ailerons de requins à destination du marché asiatique.

Les populations de requins ont été décimées ces dernières décennies, principalement par la pêche pour la consommation et par la pêche industrielle.

La Colombie, l’un des pays du monde où la biodiversité est la plus riche, compte 76 espèces de requins sur les 500 qui ont été identifiées.

©AFP

« Liste rouge » de la nature : le dragon de Komodo et de nombreux requins menacés

Le déclin des populations de requins laisse un « trou croissant » dans la vie océanique

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • michel CERF

    Pauvre humanité dépourvue de conscience et d’intelligence .

Sorti de la Seine après une nuit d'efforts, le béluga en route vers Ouistreham

Lire l'article