États-Unis : l’ouragan Nicholas touche terre au Texas

tempête nicholas états-unis houston

Image satellite de la tempête tropicale Nicholas, devenue ouragan dans la nuit du 13 au 14 septembre 2021, au large des côtes du Texas © RAMMB/NOAA/NESDIS/AFP Handout

Houston (États-Unis) (AFP) – L’ouragan Nicholas a touché terre au Texas (Sud des États-Unis) tôt mardi matin, a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) qui a averti de fortes pluies et d’un risque de crues subites.

L’ouragan a atterri le long des côtes du Texas vers 05H30 GMT, accompagné de vents soufflant à 120 kilomètres par heure, a indiqué dans son dernier bulletin le NHC.

Dans son précédent bulletin de 03H00 GMT, le NHC  avait averti que Nicholas se dirigeait vers Houston, principale ville du Texas, et « apporte de grosses pluies, des vents forts et des perturbations orageuses vers les côtes centrales et septentrionale du Texas ».

Jusqu’à 50 centimètres de pluie pourraient tomber sur le Sud-Est du Texas, ont mis en garde les services météorologiques. Ils ont également averti d’un risque de crues subites, dangereuses en particulier dans des zones urbanisées.

La tempête tropicale Nicholas s’était transformée en ouragan dans le Golfe du Mexique à l’approche de la côte des États-Unis.

Selon le NHC, son œil se trouvait à 05H30 GMT au dessus de la partie orientale de la péninsule de Matagorda, au sud-ouest de Houston.

Le NHC a également lancé un avertissement pour la majeure partie de la côte en estimant qu' »il y a un danger d’inondations menaçant des vies » et en demandant aux habitants de la zone de « prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la vie des personnes et les biens ».

« Rester vigilants »

Le gouverneur du Texas Greg Abbott a demandé aux habitants de tenir compte des mises en garde des autorités locales et de « rester vigilants », dans un communiqué.

Houston, encore marquée par l’ouragan dévastateur Harvey en 2017, est en état d’alerte, a expliqué son maire, Sylvester Turner.

Les autorités ont érigé des barricades, mobilisé les services d’urgence et demandé aux habitants de prendre toutes les précautions.

« Nous attendons de fortes pluies ce soir et demain. Je vous encourage vivement à ne pas prendre la route », a exhorté lundi Sylvester Turner.

Avant l’arrivée de l’ouragan, de nombreux vols ont été annulées dans les aéroports autour de Houston.

Le port de Houston a été fermé, a déclaré un porte-parole de l’agence responsable du passage du canal de Houston.

Les écoles ont également fermé lundi après-midi et le resteront mardi, selon les autorités.

Les habitants se sont précipités dans les stations-service et les supermarchés de la région pour remplir leurs réservoirs, stocker bouteilles d’eau et papier toilette et se ravitailler, notamment en lait et en œufs.

Le « Lone Star State » est habitué au passage de tempêtes et ouragans. Mais avec le réchauffement de la surface des océans, ces phénomènes deviennent plus puissants, selon les scientifiques.

Ils font notamment peser un risque de plus en plus important aux communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

©AFP

États-Unis : la tempête Nicholas devient ouragan et se dirige vers Houston

États-Unis : les restes d’Ida provoquent tornades et inondations, état d’urgence historique à New York

Dans l’est des États-Unis, la tempête Henri perd de sa force

Ecrire un commentaire

Changement climatique et "défis sécuritaires" au menu du sommet du sud de l'UE à Athènes

Lire l'article

Pierre René, amoureux des glaciers pyrénéens et son monde perdu

Lire l'article

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C est impossible sans mesures radicales immédiates, prévient l'ONU

Lire l'article