États-Unis : les restes d’Ida provoquent tornades et inondations, état d’urgence historique à New York

ouragan ida tornades inondations etat d'urgence new york

Pluie violente au passage des restes de l'ouragan Ida, le 1er septembre 2021 à New York © Getty/AFP David Dee Delgado

New York (AFP) – Des trombes d’eau se sont abattues sur New York dans la nuit de mercredi à jeudi au passage des restes de l’ouragan Ida, qui a fait sept morts dans le sud des États-Unis et provoqué tornades et inondations historiques dans le nord-est du pays.

D’impressionnantes tornades ont frappé en Pennsylvanie, dans le New Jersey et dans le Maryland, où un jeune homme de 19 ans est décédé et une autre personne est portée disparue après l’inondation d’un immeuble, portant le bilan d’Ida à sept morts.

Et pour « la première fois » à New York, l’état « d’urgence inondations » a été décrété par le service météorologique national (National Weather Service) pour la mégapole et ses immenses banlieues, selon un tweet de cette organisation gouvernementale.

Bill de Blasio, le maire sortant de la capitale économique et culturelle américaine, déjà meurtrie par la pandémie de Covid-19, a parlé dans un tweet d’un « événement météorologique historique » en décrétant « l’état d’urgence » dans sa ville. Ce qui devrait entraîner notamment la fermeture des écoles et des transports publics.

Des trombes d’eau sont tombées à partir de 21H30 (01H30 GMT) sur New York, où le NWS a tweeté plusieurs vidéos de rues inondées, dans les arrondissements de Brooklyn et du Queens, rendant la circulation automobile impossible.

« Ne conduisez pas sur des routes inondées. On ne sait rien de la profondeur et c’est trop dangereux. Faites demi-tour et ne vous noyez pas ! », a exhorté le service météo.

Pluies et vents très violents ont également balayé le comté de Westchester, au nord de New York, avec nombre de sous-sols de maisons inondés en quelques minutes. Des photos obtenues par l’AFP montrent des sous-sols et rez-de-chaussées d’habitations avec au moins 50 cm d’eau, ruinant meubles, tapis, vêtements et jouets.

Outre New York, Philadelphie a également été placée sous alerte tornade. »Abritez-vous MAINTENANT. Les débris volants seront dangereux pour ceux qui ne sont pas mis à l’abri », a tweeté Notify NYC, un programme de communications d’urgence de la ville de New York.

Scène surréaliste

Une scène surréaliste s’est déroulée à Flushing Meadows, où la pluie a balayé un court de tennis pourtant bien couvert, provoquant l’interruption d’un match du deuxième tour de l’US Open entre le Sud-Africain Kevin Anderson et l’Argentin Diego Schwartzman.

L’eau est passée par les quatre coins du toit rétractable de la salle, mis en place en 2018 pour précisément permettre aux matches de se jouer en dépit de la pluie.

Vers 22h30, l’aéroport de Newark, l’un des trois aéroports de la ville, a aussi annoncé dans un tweet que « toutes les activités de vol étaient actuellement suspendues ». Fin août, New York et sa région avaient déjà été touchées par l’ouragan Henri. Les intempéries, le 21 août, avaient mis fin prématurément au grand concert donné à Central Park, censé symboliser le retour à une vie plus festive après la pandémie de coronavirus.

Dans le New Jersey, frappé par des pluies torrentielles, l’état d’urgence a été déclaré par le gouverneur Phil Murphy.

L’ouragan Ida, rétrogradé en cyclone post-tropical, a amené dans son sillage de fortes pluies, qui ont provoqué d’importantes inondations sur la côte est des États-Unis.

« Le cyclone post-tropical Ida apporte de fortes pluies généralisées et des crues soudaines pouvant représenter un risque mortel le long et près de sa trajectoire », a précisé le National Hurricane Center.

Ida devrait ensuite continuer sa route vers le nord, et se diriger vers la Nouvelle-Angleterre jeudi.

Le président Joe Biden se rendra vendredi en Louisiane, où l’ouragan Ida, qui y a touché terre dimanche, a détruit de nombreux bâtiments et privé d’électricité plus d’un million de foyers.

Les ouragans sont un phénomène récurrent dans le sud des États-Unis. Mais le réchauffement de la surface des océans contribue à rendre les tempêtes plus puissantes, alertent les scientifiques.

Elles font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

©AFP

Couvre-feu à la Nouvelle-Orléans après le passage de l’ouragan Ida

Ouragan Ida : « plusieurs jours » pour évaluer les dégâts en Louisiane (opérateur électrique)

Ouragan Ida : la Louisiane face aux dégâts « catastrophiques »

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Balendard

    Ce qui vient d’arriver à New York sur le court terme avec les brèves inondatiions provoqué par l’ouragan IDA est bien évidemment terrible.

    je ne voudrais pas ici faire du catastrophisme mais sur le plus long terme les USA vont devoir prendre en compte que les si les glaces de la calotte glaciaire qui recouvre la surface du continent groenlandais voisine de 2 millions de km2, devaient fondre complètement le niveau des océans monteraient d’environ 5m

    ceci si l’on prend en compte que
    – la surface des océans est égale à 70% de la surface terrestre de 510 millions de km2
    – environ la moitiée de l’épaisseur moyenne de glace de 2 km qui recouvre le Groenland se trouve au-dessus du niveau de la mer

    2 000 000 : (510 000 000 x 0,7) = 0,0055 km

    lorsque l’on sait que l’altitude moyenne de New York est de 10 m, on imagine que cette grande métropole américaine de 8 millions d’habitant va devoir au fil du temps se convertir comme l’a fait Venise pour pallier à la montée pour l’instant heureusement très progressive des océans. Voir
    http://infoenergie.eu/riv+ener/5urgence-changement.pdf

Entretien avec Cyril Dion sur le climat : « l’inertie des systèmes politiques et le poids des intérêts privés ont empêché les changements, c’est un problème de système démocratique défaillant face à l’urgence écologique.»

Lire l'article

Changement climatique et "défis sécuritaires" au menu du sommet du sud de l'UE à Athènes

Lire l'article

Pierre René, amoureux des glaciers pyrénéens et son monde perdu

Lire l'article