Dans l’État de New York, des habitants sous le choc après des inondations soudaines et historiques

new york ida

Une personne nettoie des débris, dans l'arrondissement du Bronx à New York le 2 septembre 2021, après le passage de l'ouragan Ida qui a provoqué des pluies torrentielles et fait au moins 17 morts dans la région © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP David Dee Delgado

Mamaroneck (États-Unis) (AFP) – Des caves inondées, des commerces en partie dévastés et un bilan dramatique d’au moins 17 morts dans toute la région: les New-Yorkais sont sous le choc jeudi après les ravages d’une nuit de pluies torrentielles qui ont surpris et paralysé la mégapole américaine après le passage du cyclone post-tropical Ida.

En larmes, Marcio Rodrigues constate les dégâts dans son atelier de réparation de voitures, 2 Unique Auto Shop, à Mamaroneck, une ville côtière dans la grande banlieue de New York. Le magasin est encore inondé et plusieurs véhicules ont été touchés.

« J’ai le cœur vraiment brisé (…) Je ne sais même pas ce qu’il faut faire. Je ne peux même pas compter mes pertes », explique-t-il. « Vous savez, c’est avec ça que je nourris ma famille. J’ai une femme, trois enfants, une affaire qui tourne. C’était mon rêve et j’ai l’impression d’avoir tout perdu », ajoute-t-il, encore sous le choc.

Quelques rues plus loin, même constat dans l’atelier de Jim Lanza, un électricien de 64 ans. « Nous avons perdu nos imprimantes, nos scanners, nos ordinateurs. L’eau est montée si haut qu’elle a décroché les photos des murs », montre-t-il.

A Mamaroneck, certaines rues sont encore inondées de longues heures après la tempête, témoignant du niveau de précipitations qui s’est abattu en quelques heures.

Dans la ville de New York, sur Riverside Drive, une longue artère qui longe le fleuve Hudson, Jonas Sigle n’en croit pas ses yeux: sa voiture est sous un arbre. « Ma voiture est écrasée! Elle est détruite. Un arbre de dix tonnes est tombé sur ma voiture », s’exclame-t-il, dans un éclat de rire nerveux, sous un ciel désormais redevenu bleu.

« Changement climatique »

Aux quatre coins de la ville de huit millions d’habitants, entourée d’eau, des New Yorkais se sont réveillés avec leurs caves inondées. La veille au soir, des trombes de pluie se sont brusquement abattues à partir de 20H00 (00H00 GMT) sur la capitale culturelle et économique américaine, engloutissant les rues et rendant le trafic automobile impossible.

De l’autre côté de l’East River, dans le quartier Gowanus de Brooklyn, parcouru de canaux, Rebecca Stronger, qui tient une clinique vétérinaire, n’est même plus surprise. « Ce quartier a une longue histoire avec les inondations (…) Mais cette fois, l’eau est montée dans la cave et au rez-de-chaussée (…) et avec le changement climatique, cela arrivera encore de nombreuses fois », soupire-t-elle. Dix jours plus tôt, l’ouragan Henri avait déjà provoqué des précipitations record.

Mercredi soir, des rues, avenues et voies rapides ont été soudainement transformées en torrents, tant à Brooklyn ou dans le Queens que dans le comté de Westchester, au nord de la ville.

Malgré les messages de prévention des autorités dans la soirée, des familles se sont retrouvées tragiquement piégées chez elles par les eaux. Selon le dernier bilan, au moins 17 personnes sont mortes depuis mercredi soir à New York, dans le New Jersey ou en Pennsylvanie.

La police new-yorkaise explique avoir répondu à des appels d’urgence et être intervenue dans des habitations. Dans un immeuble du Queens, un homme de 50 ans, une femme de 48 ans et un enfant de deux ans ont été retrouvés morts. Plus au nord, c’est une femme de 86 ans qui a perdu la vie.

©AFP

La tempête Ida sème le chaos aux États-Unis, au moins 44 morts à New York et aux alentours

États-Unis : les restes d’Ida provoquent tornades et inondations, état d’urgence historique à New York

Ecrire un commentaire

Russie : cinq morts sur le mont Elbrouz après une violente tempête

Lire l'article

Réchauffement climatique : la crue centennale, menace grandissante pour Paris

Lire l'article