Bonobos : les « hippies de la forêt »


Groupe de Bonobos se reposant dans le sanctuaire de l’association les Amis des Bonobos du Congo (ABC), République du Congo.

Les humains, les chimpanzés et les bonobos sont issus d’un même ancêtre qui vivait il y a 7 millions d’années. En 2014, une étude a analysé la fréquence des meurtres dans 18 communautés de chimpanzés et dans 4 de bonobos suivies pendant 50 ans. 152 meurtres ont été observés chez les chimpanzés (92 % dus à des mâles) contre 1 chez les bonobos. Les bonobos sont pacifiques et leurs groupes sont dominés par une femelle. Ils s’adonnent à des relations sexuelles fréquentes qui servent à renforcer les liens, maintenir la paix et réduire le stress. Le bonobo est la seule espèce de primate où le viol et la coercition sexuelle n’ont jamais été observés. Le bonobo est parfois surnommé le « hippie de la forêt ». Cependant l’environnement pourrait également expliquer les différences de niveaux de violence entre les deux espèces : l’habitat des bonobos est plus forestier, les aliments y sont donc plus abondants et de meilleure qualité nutritive. Ce contexte diminuerait la compétition entre individus.

Extrait du livre INSPIRATION[s] sur les Objectifs de Développement Durable et le bio-mimétisme rédigé par la Fondation GoodPlanet l’Institut des Futurs Souhaitables avec le soutien de BNP Paribas Asset Management

Lisez le livre ci-dessous en intégralité.

Ecrire un commentaire

Sorti de la Seine après une nuit d'efforts, le béluga en route vers Ouistreham

Lire l'article