Skybrator, l’éolienne sans pales d’une startup espagnole, réinvente l’énergie verte


Eolienne sans pales de la startup Vortex Bladeless © Vortex Bladeless

Une entreprise espagnole développe Skybrator (non ce n’est pas le cousin de Terminator ou Predator), une éolienne sans pale. Vortex Bladeless est une petite startup basée à Madrid fondée par David Yáñez, elle est la première à concevoir une turbine capable de générer de l’énergie éolienne… sans pales pour capter le vent, rapporte the Guardian.

Les turbines de formes de cylindres blancs s’élèvent à 3 mètres de haut et sont conçues pour osciller selon le souffle du vent et produire de l’électricité à partir des vibrations. « Notre technologie présente des caractéristiques différentes qui peuvent aider à combler les lacunes dans les zones où les parcs éoliens traditionnels ne sont pas appropriés », explique M. Yáñez. Par exemple, dans une zone résidentielle non adaptée à la construction d’un parc éolien volumineux, ces turbines sans pales pourraient rendre l’énergie éolienne domestique, aux côtés des panneaux solaires. « Ils se complètent bien, car les panneaux solaires produisent de l’électricité pendant la journée alors que la vitesse du vent a tendance à être plus élevée la nuit », affirme David Yáñez.

« Mais le principal avantage de cette technologie réside dans la réduction de son impact environnemental, de son impact visuel et du coût de fonctionnement et d’entretien de l’éolienne », ajoute le fondateur de la start-up. En effet, sans ses pales, l’éolienne n’est plus un obstacle dans le cycle de migration des oiseaux, par exemple. De plus, le bruit généré par l’éolienne serait quasiment indétectable par l’humain, un progrès pour les personnes vivant ou travaillant à proximité des éoliennes.

D’autres startup font également évoluer le secteur de l’énergie verte. L’entreprise Alpha 311, basée dans le Kent en Angleterre, a commencé à fabriquer une petite éolienne verticale qui peut produire de l’électricité sans vent. La startup allemande SkySails fabrique quant à elle de grands cerfs-volants automatisés conçus pour capter la puissance des vents de haute altitude.

A lire aussi sur GoodPlanet Mag

Les projets d’énergies vertes, une menace pour les espaces sauvages

Éoliennes : la Charente-Maritime vent debout contre de nouveaux projets

Eoliennes aux États-Unis : autorisation de tuer des aigles protégés

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Mona

    Les éoliennes cerf-volants de SkySails produisent de l’électricité presque 24h/24, sont économiques à installer et à recycler et sont belles à regarder !

    • Serge Rochain

    La seule chose vraiment intéressante, le rendement et la puissance de ce dispositif semblent si discrets qu’il vaut peut être mieux n’en pas parler dans l’article…..?

    • michel CERF

    La seule chose intéressante est de ne pas saccager la nature et de tuer les oiseaux , cette nouvelle technologie semble raisonnable .

    • Solange

    Je trouves ça bien intéressant pour mes amis aux Tuamotu (PF) J’espère que ça tiendra le « choc » pendant les cyclones !

    • Guy J.J.P. Lafond

    Don Quichotte, son écuyer Sancho Panza et la modernité ont fini par apprivoiser nos moulins à vent. @;-)

    Bravo à nous tous pour cette belle victoire!

    Et il y en aura d’autres, des victoires sur la déraison, si nous arrivons à comprendre de mieux en mieux la maison dans laquelle nous vivons.

    @GuyLafond @FamilleLafond
    À nos vélos, à nos espadrilles de course, à nos équipements de plein air!
    Le temps file.

    • Kevin

    Intéressant mais pour quelle puissance?? Article incomplet dommage

La part de marché des véhicules électriques a doublé en un an en Europe

Lire l'article