La France dépasse son budget carbone dès le 17 mars

france budget carbone jour du dereglement

L'Arc de Triomphe vu depuis la Grande Arche, Hauts-de-Seine, France (48°54’ N, 2°14’ E). © Yann Arthus-Bertrand

À compter du 17 mars 2021, la France émettra plus de gaz à effet de serre que ce que son budget carbone lui permet. Au-delà de cette date, le budget carbone du pays, qui est de 80 mégatonnes équivalent CO2 (MtCO2e) afin de garantir la neutralité carbone, sera dépassé.  Pour le reste de l’année, la France vivra donc à crédit sur le climat et devrait rejeter 389 MtCO2e en 2021, selon les estimations du cabinet Carbone 4. Ce dernier a travaillé à la demande de l’Affaire du Siècle en se basant sur la Stratégie Nationale Bas Carbone et les objectifs que l’État s’est lui-même fixé en matière de neutralité carbone d’ici 2050. 

Les 4 ONG (Fondation Nicolas Hulot, Oxfam France, Notre Affaire à Tous et Greenpeace) regroupées dans l’Affaire du Siècle alerte sur ce dépassement du budget carbone de la France qu’elles nomment le Jour du Dérèglement. Cette année, en raison de la crise sanitaire qui se répercute sur l’économie, le Jour du Dérèglement survient en effet 12 jours plus tard qu’en 2020.  Dans un communiqué, les 4 ONG écrivent : « alors que l’État vient d’être condamné pour inaction climatique, il n’a plus de temps à perdre pour prendre enfin des mesures qui permettront à la France de réduire efficacement, et sur la durée, ses émissions de gaz à effet de serre, tout en respectant la justice sociale. Or le projet de loi Climat et résilience n’est pas du tout à la hauteur de l’urgence climatique. Le travail parlementaire des prochaines semaines doit drastiquement en renforcer l’ambition. Le risque d’une opportunité manquée est immense, si aucune mesure d’ampleur n’est prise dans les secteurs des bâtiments, des transports et de l’agriculture, principaux postes d’émissions en France. »

Les travaux de la Convention Citoyenne pour le Climat (150 citoyens tirés au sort afin d’élaborer des mesures de réduction de 40 % des rejets de gaz à effet de serre de la France) doivent déboucher sur une loi actuellement en discussion. Celle-ci s’avère moins ambitieuse que les demandes formulées par les citoyens et les ONG appellent à manifester le dimanche 28 mars afin d’enjoindre le gouvernement à prendre en compte l’urgence climatique.

À lire aussi sur GoodPlnaet Mag’

On Est Prêt, le mouvement qui marche pour une vraie loi climat.

Loi Climat et résilience : le gouvernement français en fait-il assez pour respecter ses objectifs ?

La Convention citoyenne pour le climat juge le travail du gouvernement

Affaire du siècle: l’Etat « responsable » de manquements dans la lutte contre le réchauffement

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • yves Talhouet

    Mauvaise nouvelle , c’est pire ! nos émissions dépassent les 8oMt/CO2e mais pour la neutralité carbone il est nécessaire que nos puits carbone en stockent autant , hors en 2019 seulement 25Mt nt été stockés , donc le jour de dépassement est lorsque nos émissions ont été de 25Mt …..

    • Maxime Jallu

    Le problème de cette non information de masse, je parle principalement par les médias, qui préfère nous parler d’un intervention du GIGN sur une voiture brulé. Le problème est qu’on ne prepare pas les gens au « régime sec » …

    Peut-être pensent-ils naïvement, que cette dette peut également être annulé !?

    C’est un combat qui dure… d’un coté la Science … et de l’autre L’économie et la Science « privé » qui pense gagner du temps, alors qu’ils nous en font perdre à tous ! La vrai Science gagne toujours mais il faut du temps … c’est un luxe que nous n’avons plus.

    Ca risque de nous piquer sévère dans les prochaines années, a force de faire l’autruche.

    • Costes

    Quand est est-il de la position de ces 4 ONG sur la production d’électricité en France ?

    • Jean-Pierre Bardinet

    Cet « indicateur », issu d’un calcul débile d’alarmistes climatiques radicaux, n’a aucune signification. Son seul objectif est de diffuser la peur afin de mieux asservir les citoyens à l’idéologie de l’écologisme. Si l’on regarde les chiffres, les émissions françaises de CO2 ne sont que de 0,9% du total des émissions anthropiques.Comme par ailleurs, selon le rapport scientifique AR5 du GIEC, page 471, les émissions anthropiques mondiales de CO2 ne sont que de 4% du total, nos émissions hexagonales ne sont que de 0,036% du total des émissions de CO2, dont 96% sont d’origine naturelle. En outre, depuis 20 ans, malgré une très forte inflation des émissions anthropiques mondiales, il n’y a plus de réchauffement climatique, selon les mesures Hadcrut : https://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut4gl/from:2002/
    Tout ce que racontent ces alarmistes climatiques est irrationnel, mensonger, manipulateur et stupide. Que nos médias publient leurs âneries est incompréhensible.