Indonésie: 46 globicéphales meurent sur une plage, trois sont sauvées


Une large foule s'est rassemblée sur une plage indonésienne où une cinquantaine de baleines pilotes se sont échouées à partir du 18 février 2021 © AFP Juni Kriswanto

Jakarta (AFP) – Quarante-six globicéphales échouées sur une plage en Indonésie ont péri mais les efforts déployés pour tenter de les sauver ont permis à trois d’entre eux de survivre, ont annoncé vendredi les autorités.

Ces cétacés, appelés communément dauphins pilotes, parce qu’il suivent volontiers les bateaux, sont arrivés à partir de jeudi sur les rives de l’île de Madura, dans le nord de Java, selon un communiqué officiel.

Une foule importante s’est rassemblée sur cette plage dès le déclenchement de l’opération destinée à leur porter secours.

Des volontaires ont à l’aide de bâches et même à mains nues essayé de les remettre à la mer.

Des curieux ont de leur côté pris des photos et touché ces dauphins pilotes aux courtes nageoires, tandis que d’autres les ont aspergées d’eau.

Les trois cétacés survivants « ont dû être relâchés ensemble (dans les flots) car ils vivent en groupe », a expliqué dans le communiqué le gouverneur de Java oriental Khofifah Indar Parawansa.

Il a ajouté que des échantillons avaient été prélevés sur les animaux morts pour rechercher les causes de leur échouement. Leurs carcasses longues de trois à cinq mètres devaient ensuite être enfouies dans le sable sur la plage à marée basse.

Des courants croisés dans cette zone constituent un danger pour ces mammifères marins, car ils peuvent se retrouver prisonniers entre des récifs proches de la terre ferme.

La pollution, les filets abandonnés et les déchets de plastique flottants sont autant d’autres menaces pesant sur eux.

En juillet dernier, dix globicéphales pilotes ont été retrouvées sans vie près de Kupang, une ville de la province de Nusa Tenggara Est, toujours en Indonésie.

En 2018, le cadavre d’une baleine ayant ingurgité plus de 100 gobelets et 25 sacs en plastique a également été découvert dans cet immense archipel.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Marre de ces échouages de cétacés…
    Nous, humains, en sommes toujours la cause et j’ai honte.

Indonésie: le volcan Sinabung crache une spectaculaire colonne de cendres

Lire l'article