Anciennement leader pour l’action climatique, le Mexique mise aujourd’hui sur le charbon


Mexico City - la ville sous un nuage de pollution

Pourtant le premier pays en développement à mettre en œuvre son plan d’action climatique avant l’accord de Paris de 2015, le Mexique met aujourd’hui le charbon au cœur de sa stratégie énergétique. En ce mois de février 2021, le Guardian se penche sur ce basculement inattendu, qui coïncide avec l’accès au pouvoir en 2018 du président actuel, Andrés Manuel López Obrador.

Sa stratégie est claire : miser sur la souveraineté énergétique du pays, au détriment de l’action climatique. Le chef d’État a notamment prévu l’achat de près de 2 millions de tonnes de charbon destiné aux centrales thermiques du pays auprès de petits producteurs nationaux et de soutenir financièrement les organismes publics comme la compagnie pétrolière Pemex. Le quotidien britannique explique cette prise de position à contre-courant des précédents engagements mexicains par un nationalisme marqué, une remise en question de la fiabilité des énergies renouvelables et une défiance forte envers le secteur privé. Ces décisions marquent un véritable coup de frein pour les entreprises qui ont massivement investi dans les énergies propres au Mexique.

« Aucun autre pays du G20 n’a des politiques énergétiques aussi anormales ou rétrogrades que ce gouvernement », déclare Adrián Fernández Bremauntz, directeur de l’organisation environnementale Iniciativa Climática de México. « Cela ne va pas nous faire avancer vers nos objectifs climatiques ». Si ces décisions suscitent l’indignation chez les défenseurs du climat, elles soulagent néanmoins les travailleurs du charbon qui retrouvent ou sécurisent un emploi.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Grossmann

    Il est difficile pour le secrétaire général de l’ONU « d’interdire » au chinois et aux indiens de « sortir du charbon » .

    Ceci étant donné que leur centrales à charbon sont relativement récentes particulièrement aux Indes .

    Par contre vu l’ensoleillement et la pluviométrie au Brésil, il devrait avoir autorité pour interdire aux brésiliens de produire leur électricité avec le charbon

    http://infoenergie.eu/patri/energie-elec-fossile.htm

L'ONG du navigateur Yvan Bourgnon présente un bateau de dépollution plastique fluviale

Lire l'article