L’injustice chez les capucins

capucins injustice

Deux singes capucins moines regardant le photographe. Une expérience scientifique conduite En laboratoire a démontré l’aversion des capucins pour les inégalités de traitement et les injustices.

Chez l’humain, le sentiment d’injustice face à une inégalité de traitement est universel. Mais, ce ressenti n’est pas propre à notre espèce. Les primatologues Sarah Brosnan et Frans de Waal ont dressé des singes capucins à donner un galet en échange d’une tranche de concombre. Les singes travaillaient en binôme et recevaient tous les 2 une tranche. Un jour les scientifiques décidèrent de changer les règles : en échange du galet ils donnèrent du concombre à l’un, et un savoureux grain de raisin à l’autre. La plupart des singes lésés ont alors catégoriquement refusé le morceau de concombre. Devant l’injustice, certains capucins se sont mis à jeter les galets sur les scientifiques ! Les singes capucins, autant que les êtres humains, n’acceptent pas un traitement injuste. La perception d’une injustice semble exister chez d’autres animaux dont la vie sociale repose sur la coopération et l’échange. Une expérience semblable a ainsi eu lieu sur les loups et les chiens au Wolf Science Center de Vienne.

Extrait du livre INSPIRATION[s] sur les Objectifs de Développement Durable et le bio-mimétisme rédigé par la Fondation GoodPlanet l’Institut des Futurs Souhaitables avec le soutien de BNP Paribas Asset Management

Lisez le livre ci-dessous en intégralité.

Ecrire un commentaire

Le bilan des émissions de CO2 dans le monde reste très éloigné des objectifs de l’Accord de Paris

Lire l'article