Ultime immersion pour des sculptures de Jason deCaires à Cannes

cannes jason decaire taylor statue immersion

des statues du sculpteur britannique Jason deCaires Taylor, sous la mer au large de Cancun, au Mexique, le 26 septembre 2018 © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives DONALD MIRALLE

Nice (AFP) – Le sculpteur britannique Jason deCaires Taylor a installé jeudi au large de Cannes six statues sous la mer composant un éco-musée propice à la recolonisation par la faune et la flore, sa toute première oeuvre en Méditerranée, visitable avec masque et tuba, selon la municipalité.

Le concept a déjà été décliné devant l’île de la Grenade aux Petites Antilles, au large de la station balnéaire mexicaine de Cancun ou à Lanzarote aux Canaries dans une démarche de sensibilisation des touristes à la fragilité du milieu marin. La particularité de Cannes est d’être accessible aux nageurs et visitable en principe dès le week-end prochain.

« C’est un des rares musées ouverts en France ! », souligne avec un brin d’ironie la mairie de Cannes. « Ces oeuvres vont évoluer avec les poissons et les algues car elles forment de nouveaux récifs ».

Chaque sculpture, d’une hauteur de 2 mètres et d’un poids de 9 tonnes, représente un anonyme cannois, homme, femme ou enfant dont le visage a été moulé. Les intéressés ont pu assister à l’immersion des sculptures avec leurs traits.

Fabriquée dans un matériau en béton écologique poreux à PH neutre, les sculptures ont été posées à une centaine de mètres du rivage sud de l’île Sainte-Marguerite dans une zone sablonneuse qui avait été abîmée par le passage d’un câble sous-marin et renettoyée depuis.

Elles trôneront dans des eaux peu profondes réservées à la baignade où les bateaux ont interdiction de mouiller et seront aussi visibles sur le site www.underwatersculpture.com.

© AFP

Sur les côtes du Texas, les coquilles d’huîtres sont recyclées en récifs

Des récifs coralliens artificiels dans les calanques de Marseille

Ecrire un commentaire

Tony Rinaudo, l’agronome « faiseur de forêts » qui a restauré plus de 5 millions d’hectares de végétation en Afrique grâce à la régénération naturelle assistée : « une des premières choses que nous avons demandée aux gens était de croire dans la valeur des arbres »

Lire l'article