Des vampires solidaires

chauves-souris vampires

Vampire d’Azara rampant au sol, Guyane française. La chauve-souris vampire n’est pas menacée, par contre 24 autres espèces de chauve-souris risquent une extinction prochaine.

Les chauves-souris vampires sont des animaux à la réputation sulfureuse mais qui adoptent des stratégies de partage alimentaire très solidaires. Une vampire meurt au bout de 60 heures sans nourriture et beaucoup rentrent bredouilles de leurs prospections alimentaires. Heureusement les plus chanceuses acceptent souvent de régurgiter du sang afin de nourrir un congénère en diète forcée. Étonnamment, elles partagent ce sang avec tous les individus, sans privilégier les membres de leur famille. Les scientifiques ont cependant observé que les partages étaient plus fréquents entre chauves-souris qui se connaissaient, mais également qu’un ancien donateur qui s’était montré généreux recevait, en cas de besoin, plus facilement des autres par la suite. Chez les vampires, l’entraide alimentaire permet donc de tisser des liens avec des individus en crise alimentaire. Ultérieurement, ces derniers peuvent devenir des donneurs potentiels d’une grande aide lors d’une période de jeûne.

Extrait du livre INSPIRATION[s] sur les Objectifs de Développement Durable et le bio-mimétisme rédigé par la Fondation GoodPlanet l’Institut des Futurs Souhaitables avec le soutien de BNP Paribas Asset Management

Lisez le livre ci-dessous en intégralité.

Ecrire un commentaire

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article