Le Sri Lanka va interdire l’importation de produits plastiques pour protéger les éléphants

éléphants

Des éléphants meurent au Sri Lanka après avoir ingéré des objets en plastique trouvés dans des décharges © AFP/Archives LAKRUWAN WANNIARACHCHI

Colombo (AFP) – Le Sri Lanka va interdire l’importation de produits plastiques pour protéger les éléphants sauvages et les cerfs qui meurent en les mangeant dans les décharges, a annoncé vendredi le ministre de l’Environnement.

Le plastique dans les décharges sri-lankaises est une cause majeure de décès pour les éléphants, des autopsies ayant montré qu’ils en ont des kilos dans l’estomac après avoir fouillé dans les décharges.

Une législation est en préparation pour mettre fin à l’importation de produits plastiques qui terminent dans les décharges, a déclaré le ministre de l’Environnement Mahinda Amaraweera au parlement. Elle sera présentée dans les mois qui viennent, selon les officiels.

« Les plastiques causent des dommages incalculables à notre faune, éléphants, cerfs et autres animaux », a déclaré M. Amaraweera à l’AFP peu après son annonce.

Le Sri Lanka interdit déjà depuis 2017 la fabrication ou l’importation de plastique non biodégradable destiné à emballer les aliments ou pour des sacs plastiques.

Le ministre a indiqué que les mesures envisagées, qui concernent surtout les jouets et ustensiles de cuisine, seraient étendues à la production locale, sans donner de calendrier.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Souhaitons que ce soit effectif…

Après des années de captivité, deux bélugas redécouvrent la liberté en Islande

Lire l'article