Site nucléaire de Flamanville : plainte contre EDF pour « infractions à la règlementation environnementale »

nucléaire

Le réacteur 1 de la centrale de Flamanville en février 2017 © AFP/Archives CHARLY TRIBALLEAU

Le réseau Sortir du nucléaire a annoncé mardi avoir porté plainte contre EDF aux côtés de 4 associations pour des infractions à la règlementation environnementale concernant le site nucléaire de Flamanville.

Le réseau Sortir du Nucléaire (SDN), France Nature Environnement (FNE), FNE Normandie, Stop EPR ni à Penly ni ailleurs et le CRILAN (Comité d’information, de réflexion et de lutte contre le nucléaire) ont déposé plainte contre EDF pour un total 36 infractions, sur le site de Flamanville. Dans un communiqué, SDN dénonce en effet des infractions « susceptibles d’entraîner des pollutions graves et de mettre en danger les personnes intervenant sur le site ».

La plainte s’appuie sur un rapport réalisé par l’Autorité de sûreté du nucléaire (ASN) à l’issue d’une inspection renforcée sur la protection de l’environnement, les 4 et 5 juin 2019. Le rapport relevait une « organisation en matière d’environnement, ainsi que son déploiement, perfectibles sur chacune des thématiques contrôlées », sur les réacteurs en fonctionnement et l’EPR en construction.

Le réseau SDN regrette notamment des négligences dans le traitement des substances dangereuses. Ainsi, le communiqué de l’organisation anti-nucléaire relève notamment qu’EDF « prévoit de dépoter ensemble des substances chimiques (acide sulfurique, soude, eau de Javel, chlorure ferrique…) dont le mélange accidentel est reconnu comme dangereux, avec le risque de formation d’un nuage toxique de dichlore », ou encore que « des boues contenant du Cobalt 60, élément radioactif présentant une toxicité forte, ont été évacuées sans justification vers une filière conventionnelle au lieu d’être traitées comme déchets radioactifs ».

Un porte-parole d’EDF, s’exprimant pour un article du Monde, assure que des mesures ont été prises pour corriger ces négligences. « Sur le plan technique, des composants ont été changés ou remis à niveau. Nous avons également revu totalement la procédure à suivre en cas d’accident et nous avons retravaillé avec les sous-traitants qui s’occupent de l’analyse environnementale », précise-t-il.

Voir les communiqués de Sortir du nucléaire et du CRILAN, ainsi que la plainte

Ecrire un commentaire

Le navire turc en Méditerranée, au cœur de tensions avec la Grèce, est rentré au port

Lire l'article