Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Clin d’œil de la rédaction : le Cahier de vacances écolo


À glisser dans ses valises et à feuilleter juste avant la sieste, le cahier de vacances conçu par le collectif #onestprêt (qui appelle depuis 2018 à un changement rapide de nos modes de vie), permet de tester ses connaissances en matière d’environnement et d’apprendre de façon détendue, allongé sur sa chaise longue.

Ni culpabilisant ni catastrophiste, ce petit cahier coloré est un déclencheur de bonnes questions à se poser avant de partir en vacances : « Avion ou TGV pour faire Paris-Lyon ? » (+1 heure et entre 200 et 360 grammes de CO²/ km pour la première solution, 2h et 5 grammes de CO²/km pour la seconde). Mais il permet aussi de trouver des débats à lancer à l’heure de l’apéro : que choisir dans sa salle de bains entre les oriculis (cotons-tiges réutilisables) et le coton-tige jetable, le retour des mouchoirs en tissu ou le papier toilette lavable ?

Evidemment, en 20 thématiques – alimentation, médecine naturelle, biodiversité, reconnexion à soi, forêts… on apprend plein de choses :  des espèces marines menacées d’extinction aux noms des grands vignobles français. Certaines pages ludiques sont à partager avec les enfants, comme celles sur les océans qui expliquent le problème du plastique en 3 paragraphes et proposent de tracer « le cycle de vie » de ce matériau dans les eaux où nous nous baignerons peut-être…

On lit aussi de bonnes nouvelles : par rapport à il y a 3 ans, le nombre de Français qui consomment plus de produits locaux a augmenté de 52 %. Quelques bonnes idées sont à piocher comme la recette d’un sirop contre la toux à base d’ail et de miel. Et aussi de bons tuyaux : une appli comme Buyornot pour décrypter les étiquettes.

L’été étant également la période de bonnes résolutions, le cahier donne plein d’idées pour repartir du bon pied une fois rentré de vacances, en réalisant pour de vrai ce qui nous a traversé l’esprit 10 fois. Du plus simple : éteindre son smartphone à partir de 22h et utiliser un vrai réveil-matin, dédier une demi-journée aux courses locales (ferme, marché, AMAP…) ou dans les magasins de vrac (donc s’équiper avant en sacs en tissu, papier et en bouteilles et bocaux), laisser tomber Google pour Ecosia ou Lilo (deux moteurs de recherche qui financent des projets environnementaux)… au plus difficile, comme changer de banque ou de fournisseur d’électricité, ce qui implique quelques démarches (le cahier nous rappelle l’existence du Crédit coopératif, d’Enercoop ou Ilek, qui nous mâchent le travail lorsqu’on les choisit).

Rester lucide tout en étant inspirant, ce sont deux des cinq règles d’or du collectif #onestpret qui lance des défis de l’été à chaque double-page (cuisiner les épluchures, arrêter les vidéos en streaming, faire une expérience végane sur 3 repas…). Défis à photographier ou filmer et à poster sur #defideleteonestpret !

Sophie Noucher

Cahier de vacances écolo, #onestpret, First éditions, 6,90 euros.

Ecrire un commentaire