Greta Thunberg ajoute la lutte contre la pandémie à son combat pour le climat

greta thunberg pandemie coroanvirus combat lutte climat

La militante suédoise contre le réchauffement climatique Greta Thunberg en mars 2020 à Bruxelles © AFP/Archives Kenzo TRIBOUILLARD

Nations unies (Etats-Unis) (AFP) – La militante suédoise contre le réchauffement climatique Greta Thunberg a mis sa célébrité au service de l’Unicef afin de protéger les enfants contre la pandémie de Covid-19, en lui offrant 100.000 dollars, selon un communiqué jeudi de l’agence onusienne.

[À voir aussi le court-métrage Notre maison brûle de Fridays for Ftuture, le mouvement fondé par Greta Thunberg]

« Comme la crise du climat, la pandémie de coronavirus est une crise pour les droits des enfants », estime Greta Thunberg, 17 ans, citée dans le communiqué. « Elle affectera tous les enfants, maintenant et sur le long terme, et les groupes vulnérables seront les plus touchés ».

« J’appelle tout le monde à réagir et à me rejoindre dans le soutien au travail vital de l’Unicef pour sauver des vies d’enfants, pour protéger leur santé et poursuivre leur éducation », a-t-elle ajouté.

La militante a décidé, via sa fondation, de remettre à l’Unicef le prix de 100.000 dollars qui lui a été récemment attribué par l’ONG danoise Human Act. Cette ONG a aussi donné 100.000 dollars pour se joindre à l’initiative visant à soutenir l’Unicef, précise le communiqué.

Ces fonds doivent permettre d’aider l’agence onusienne dans les domaines « alimentaire, sanitaire, de la lutte contre la violence et le recul de l’éducation » des enfants provoqué par les mesures de confinement et de fermeture des écoles.

Greta Thunberg s’était dite fin mars « probablement » porteuse du coronavirus, après avoir ressenti plusieurs symptômes à l’issue d’un voyage en Europe centrale. Début mars, celle qui a été l’instigatrice des « grèves de l’école pour le climat » avait appelé à la « grève numérique » face aux recommandations visant à limiter les rassemblements.

© AFP

 

 

 

Ecrire un commentaire

Geoffrey Couanon, réalisateur de Douce France, parle de son docu dans lequel des jeunes citadins enquêtent et remettent en cause Europacity

Lire l'article