20 000 000 km2 d’aires protégée

Whale off the Table Mountain National Park, near Kommetjie, Cape Town, Western Cape, South Africa. (34°09' S - 18°18' E)

Whale off the Table Mountain National Park, near Kommetjie, Cape Town, Western Cape, South Africa. (34°09' S - 18°18' E)

La création d’aires protégées se révèle l’un des outils de conservation de la biodiversité les plus efficaces. L’UICN (l’Union internationale pour la conservation de la nature) recense plus de 200 000 aires protégées. Leur taille et leur statut juridique diffèrent. Certaines sont des sanctuaires, d’autres laissent la place aux activités humaines comme le tourisme. La superficie des aires protégées, maritimes et terrestres, continue de croître. En 2016, 14,7 % de la surface terrestre de la planète est protégée, soit près de 20 millions de kilomètres carrés. De plus, 10 % des eaux territoriales le sont également. Le classement d’une région favorise la protection de l’écosystème, de la faune et la flore. Et les bénéfices se font sentir sur le site et aux alentours de la zone concernée. Des études ont montré le rôle des aires marines protégées dans la restauration des stocks de poissons.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Les poissons ne sont pas de vulgaires « stocks » mais des êtres sentients qui ne sont pas sur terre pour nourrir l’humanité en ayant préalablement agonisé dans des filets.

    #GoVegan

    • Michel CERF

    Pourtant ils nourrissent leurs congénères , les oiseaux , les dauphins et tant d’autres animaux marins .

Des peuples autochtones d’Amérique latine redécouvrent leurs savoir-faire traditionnels pour être résilients et autonomes face au Covid-19

Lire l'article