41 % de déplacements à vélo

Manifestation (flashmob) de cyclistes pour un monde meilleur, Israels Plads, Copenhague, Danemark. (55°40’ N - 12°34’ E)

Manifestation (flashmob) de cyclistes pour un monde meilleur, Israels Plads, Copenhague, Danemark. (55°40’ N - 12°34’ E)

Le climat de Copenhague n’empêche pas ses habitants de se déplacer tous les jours à vélo pour se rendre au travail ou faire leurs courses. Dans cette ville, où on comptait 265 700 bicyclettes contre 252 600 voitures en 2015, 41 % des trajets se font à vélo, contre à peine 2 % en France. Bien qu’inventé au XIXe siècle, le vélo s’avère plus que jamais le mode de transport urbain d’aujourd’hui et de demain adapté aux petits trajets en ville : silencieux, il ne nécessite pas d’essence pour rouler et prend moins de place qu’une automobile. Les infrastructures mises en place (pistes ou voies cyclables) sont beaucoup moins chères que des routes ou des métros. Selon une analyse économique commandée par la capitale danoise, ces infrastructures sont rentabilisées très rapidement. Les 375 kilomètres de pistes cyclables de la ville lui font économiser 215 millions d’euros par an. Enfin, le vélo permet une activité physique régulière, avec des gains considérables en termes de santé publique.

Ecrire un commentaire

Vers la fin de la canicule, chassée par des orages parfois violents

Lire l'article