Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Et si Netflix était un trajet en voiture…

netflix

© Save on Energy

Intéressé par l’empreinte carbone du streaming vidéo, le site de comparaison énergétique Save on Energy révèle dans une nouvelle étude la quantité de dioxyde de carbone (CO2) émise lors du visionnage de films et séries Netflix.

Save on Energy se base sur les chiffres officiels d’audience pour révéler la consommation d’énergie du streaming en terme de kilomètres parcourus par une voiture.

Les 80 millions de visionnages du film Birdbox ont émis plus de 66 millions de kg de CO2. Ce qui équivaut à conduire 235 millions de kilomètres, l’équivalent de 38 879 allers-retours en voiture depuis Londres (Royaume-Uni) à Istanbul (Turquie).

Concernant les séries, Save on Energy a découvert que l’énergie consommée par les 64 millions de visionnages de la troisième saison de série Stranger Things a émis plus de 420 millions de kg de CO2. Soit un trajet en voiture de 304 millions de kilomètres, ou à 12 771 allers-retours en voiture depuis Marrakech (Maroc) au Cap (Afrique du Sud).

Pour rappel, Netflix comptait en 2019 plus de 165 millions d’abonnés et avait une consommation énergétique de 451 000 Mwh (mégawatt-heure). La crise du coronavirus conduisant de nombreuses personnes à rester chez elles risque de se traduire par une hausse des émissions de gaz à effet de serre du numérique tandis que d’autres secteurs polluants émettent moins.

Pour en savoir plus sur la consommation énergétique du streaming, lisez notre interview avec The Shift Project.

Ecrire un commentaire

Incident à l'EPR de Taishan en Chine : un réacteur finalement arrêté

Lire l'article

ITER : comment le numérique aide à éviter et contrôler les instabilités de la fusion nucléaire

Lire l'article