Le Botswana lance des enchères pour les permis de chasse à l’éléphant

éléphant

Un éléphant dans un point d'eau dans le delta d'Okavango, au Botswana, le 28 septembre 2019 © AFP/Archives MONIRUL BHUIYAN

Le Botswana, pays d’Afrique australe qui abrite la plus importante population d’éléphants au monde, tenait vendredi ses premières enchères d’ampleur pour l’attribution de permis de chasse depuis le rétablissement très controversé de la chasse sur son territoire en mai.

La vente, confiée à la société locale Auction It dans les locaux du ministère de l’Environnement de la capitale Gaborone, porte sur sept « lots » de dix éléphants chacun, a indiqué à l’AFP une responsable gouvernementale de la faune, Alice Mmolawa.

Le président Mokgweetsi Masisi a rétabli la chasse aux pachydermes interdite cinq ans plus tôt par son prédécesseur Ian Khama, au nom de la survie de l’espèce.

Le président botswanais estime que le développement incontrôlé des populations de pachydermes menace les moyens de subsistance, notamment les récoltes, des populations locales.

Aucune indication n’a été apportée de source officielle sur le moment où les résultats des enchères seraient rendus publics. La saison de chasse doit s’ouvrir en avril.

Peuvent participer aux enchères « les entreprises soit détenues par des citoyens botswanais soit enregistrées au Botswana », a précisé Mme Mmolawa dans un message à l’AFP jeudi. Les candidats doivent faire un dépôt remboursable de 200.000 pula (16.746 euros).

Selon l’annonce officielle de mise aux enchères, ils doivent posséder « une expérience attestée de la chasse à l’éléphant » et ne pas faire l’objet de condamnation pénale pour atteinte à la faune sauvage.

De plus, la chasse des éléphants porteurs d’un collier destiné à suivre leurs mouvements, et donc protégés, est interdite et toutes les expéditions devront être accompagnées en permanence par un guide et un chasseur professionnel, selon la même source.

Le retour de la chasse a suscité des réactions passionnées chez les ONG de protection de l’environnement, qui ont obtenu l’interdiction totale du commerce de l’ivoire pour les protéger du braconnage qui les décime.

Il a également avivé les tensions entre le chef de l’Etat et son prédécesseur.

Le rétablissement de l’autorisation de la chasse pourrait « démotiver ceux qui luttent contre le braconnage, à qui l’on dit de protéger les éléphants contre les braconniers alors que le régime braconne les mêmes éléphants en appelant ça de la chasse », a déclaré M. Khama à l’AFP.

Audrey Delsink, directrice de l’ONG Humane Society International (HSI) Africa, à Johannesburg,a jugé ces enchères « profondément inquiétantes et contestables ».

« La chasse n’est pas un moyen efficace à long terme de régulation de la population », a-t-elle affirmé à l’AFP.

Selon le responsable de la Kalahari Conservation Society, Neil Fitt, la chasse représente une nouvelle source de revenus pour le Botswana mais devra être pratiquée « de manière éthique et correcte ».

Coincé entre la Zambie, la Namibie et l’Afrique du Sud, le Botswana abrite environ 135.000 éléphants en liberté, soit un tiers de leur population africaine connue. La richesse de sa faune en fait un sanctuaire très prisé des amateurs de safaris haut de gamme.

© AFP

9 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Valerie.R

    Une fois on nous dit que les éléphants sont em voir d’extinction et une fois on nous dit qu’ils sont trop nombreux. Ce qui est sûr, c’est qu’à cause du dérèglement climatique à cause de l’homme les éléphants et autres espèces en souffre: moins de point d’eau pour s’abreuver, moins de végétation pour se nourrir, des marches plus longues et plus à risques surtout pour les éléphanteaux. Arrêter les permis de chasse pour animaux. S’il y une espèce qui est un danger pour cette planète c’est l’homme ! Aucune reconnaissance et gratitude pour ce que Mère Nature nous offre. L’argent a toujours son dernier mot. Les hommes sont égoïstes ! Protéger cette Terre que vous laisserez à vos enfants et petits enfants. Respectez la nature. Elle nous aide à purifier l’air, à trouver des solutions curatives naturelles, etc et nous on sent sert comme un cendrier ! Honte à l’être humain …. à cause de se dérèglement aussi qu’il y a de plus d’incendies dans le monde qui affecte les hommes et les animaux (Australie par ex). Wake up !

    • capanne

    mon coeur pleure…..c’est une « immense cruauté » dans quelle époque vivez-vous???????……….inadmissible……

    • Michel CERF

    Comme bien d’autres espèces l’éléphant est en voie d’extinction , il est urgent d’éliminer les chasseurs et ceux qui les encouragent , la barbarie humaine est sans limite , c’est lamentable , quelle HONTE .

    • Annick le penru

    Moins se reproduire aussi laisserait plus de place aux animaux et notre consommation en serait diminuée !! Je suis en train de lire « Permis de procréer » d’Antoine Bueno…

    • christiane MURAT

    c’est tellement triste! injuste, immoral…..
    les mots ne seront jamais assez forts pour exprimer l’indignation!!
    Décidément seul l’argent compte pour une humanité décadente et cynique!
    Nous y trouveront tous notre propre disparition

    • christiane MURAT

    c’est tellement triste, injuste et immoral!!!les mots ne sont pas assez forts pour exprimer l’ indignation et l’amertume!
    L’argent, nouveau veau d’or, reste l’idéal d’une( partie) de la société cynique, irresponsable et inconsciente d’une réalité mortjfère;
    c’est simplement consternant désespérant……!!

    • BELLUOT Jacques

    Il y a aussi les amoureux de la nature et photographier ces magnifiques animaux sans les effrayer ,sans leur faire de mal est un autre plaisir que de tuer gratuitement

    • dany b

    C’est honteux ! j’ai l’impression que l’homme régresse et devient de plus en plus nuisible

    • deffrenne

    HONTE au botswana de vouloir tuer sa richesse ! Laissons les éléphants vivrent en liberté dans leur savane ! L’afrique ne comprend pas qu’elle vend son âme au diable en laissant massacrer les big 5 : éléphants, girafes, rhinocéros, lions et gorilles de montagnes !!! HALTE AU MASSACRE D’INNOCENTS !!!

Deux bébés rhinocéros de Java, espèce en voie d'extinction, repérés dans un parc indonésien

Lire l'article