Engie: un non-renouvellement de Kocher serait « incompréhensible », estime Canfin (LREM)

renouvelables

Le groupe Engie vient d'inaugurer cette semaine à Holyoke, à 150 km de Boston, un site de stockage lié à une nouvelle centrale solaire © AFP/Archives ERIC PIERMONT

Le député européen du parti présidentiel LREM Pascal Canfin a apporté son soutien mercredi à la patronne d’Engie Isabelle Kocher, dont l’éventuelle reconduction à la tête du géant de l’énergie est actuellement débattue.

« En quelques années, Engie a entamé une transformation profonde de son modèle économique pour l’adapter aux enjeux de la transition écologique. Cette évolution doit beaucoup à l’action d’Isabelle Kocher à la tête du groupe », écrit M. Canfin dans une tribune publiée par le journal l’Opinion.

« Les résultats sot là, et à l’heure où la démonstration est faite que réussite économique et ambition écologique peuvent aller de pair, toute autre décision serait à mes yeux incompréhensible », ajoute le président de la commission Environnement au Parlement européen.

Lundi, une cinquantaine de personnalités de tous bords politiques (Yannick Jadot, Xavier Bertrand, Anne Hidalgo, Cédric Villani…) et du milieu des affaires (Frédéric Mazzella, Clara Gaymard…) avaient déjà publié une tribune sur le site internet du journal économique Les Echos, en saluant notamment « sa formidable réussite » sur la question de la transition énergétique.

Isabelle Kocher est la seule dirigeante d’une grande entreprise du CAC 40 et son conseil d’administration est appelé fin février à renouveler ou non son mandat, l’Etat qui détient 23,6% du capital d’Engie n’ayant pas encore publiquement pris position.

« Le succès économique d’Engie prend ses racines dans une transformation profonde engagée par Isabelle Kocher et son équipe dirigeante », insiste Pascal Canfin.

Isabelle Kocher, 53 ans, est directrice générale d’Engie depuis mai 2016, date à laquelle elle a succédé à Gérard Mestrallet. Depuis, elle a lancé une vaste transformation du groupe.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Balendard

    il est sincèrement difficile de se faire une opinion au sujet d’Engie et de ses luttes fratricides au sein de son organisation interne et avec son environnement politique extérieur

    il ne semble pas faire de doute au travers de réalisations innovantes
    comme celle de Thassalia voir

    .http://rivieres.info/patri/mer-source-energie.htm

    qu’Engie est partie prenante de notre transition énergétique et au fait de la satisfaction de nos besoins athermiques dans de meilleures conditions.

    le problème est que sur le plan technique la description qui est faites dans la presse et des journaux comme l’Usine Nouvelle de ces systèmes est tellement déplorable qu’elle ne permet permet pas à l’exécutif je faire une idée de la technologie qui pourrait être utilement utilisée et de prendre des mesures en conséquence

Les premiers trains à hydrogène français bientôt sur les rails

Lire l'article