Incendies en Australie, suivez la situation

Microsoft a déclaré viser « une empreinte carbone négative en 2030 »

brad smith

Brad Smith, président et directeur juridique de Microsoft, s'exprime lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de Microsoft à Bellevue, Washington, le 29 novembre 2017. Jason Redmond / AFP

Microsoft s’est engagée à éliminer tout le carbone de l’environnement émis depuis sa fondation en 1975.

Le directeur général Satya Nadella a déclaré qu’il voulait atteindre cet objectif d’ici 2050. De ce fait, la société souhaite s’engager dans la neutralité carbone et vise à devenir « négative en carbone » d’ici 2030, en retirant plus de carbone de l’environnement qu’elle n’en émet.

Cela va plus loin que l’engagement de son concurrent Amazon, qui entend devenir « neutre en carbone » d’ici 2040.

« Quand il s’agit de carbone, la neutralité ne suffit pas », a déclaré le président de Microsoft, Brad Smith à la BBC.

La société a également annoncé la création d’un fonds d’innovation climatique de 1 milliard de dollars pour développer des technologies de réduction des émissions de carbone.

Si les émissions séquestrées sont hors de la chaine de valeur de Microsoft, cette annonce est à prendre avec précaution. En effet, même si les efforts de Microsoft sont à saluer de par leur envergure, il est discutable qu’une tonne de gaz à effet de serre induite par une entreprise soit « supprimée » par une émission évitée ou séquestrée ailleurs (non reconnu par les standards de comptabilité carbone et types d’émissions souvent peu comparables).

Il est donc plus juste d’affirmer que Microsoft « contribue » à la neutralité carbone, que de revendiquer une neutralité arithmétique.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • DAOUD

    Bonsoir ! si Microsoft face l’effort de compléter ses objectifs (zéro carbone) par le reboisement en créant des puits de carbone A+

    • Maitei

    On dit aussi que Bill Gates depuis quelques années parcourt l’Afrique, camouflant ses actions d’humanisme – il est ainsi parvenu à controler les semences locales et imposer la monoculture.

    Ces entreprises vont planter avec leurs règles: monocultures etc. ou financer des projets locauz « SANS les INFLUENCER ».

    J’en doute, tous ces gens là, se croient intelligents, ILS SAVENT – le complexe de l’homme blanc, colonisateur, professionnel…

    etc… goodplanet votre projet est fantastique, je vous lis depuis le début, 8/10 ans, je ne sais…. – ¿Quand aborderez-vous en profondeur?????????

Tempête Dennis: un mort au Royaume-Uni, 45.000 foyers privés d'électricité en France

Lire l'article