Les océans plus chauds que jamais

océans plus chauds

L’Œil des Maldives, atoll de Male Nord, Maldives (4°13’ N – 73°25’ E). © Yann Arthus-Bertrand

Une analyse des données fournies par 3800 balises Argos flottantes montre que les océans n’ont jamais été aussi chauds dans l’histoire humaine. Leur réchauffement se poursuit et s’accélère en raison du changement climatique. Les océans se sont ainsi réchauffés 4 fois et demi plus vite de 1987 à 2019 qu’entre 1955 et 1986, rapporte the Guardian. En effet, le contenu thermique des océans, c’est-à-dire la chaleur emmagasinée par les océans entre la surface et 2000 mètres de profondeur, a atteint 228 Zetta joules (mille milliards de milliards de joules). « Nous avons trouvé que 2019 était non seulement l’année la plus chaude enregistrée, mais également celle avec la plus importante augmentation de la chaleur océanique sur la décennie. Cette découverte rappelle très sérieusement que le réchauffement planétaire se poursuit sans ralentir », commente le professeur Michael Mann de la Penn State University qui a pris part à cette étude.

Les océans absorbent 90 % de l’excès chaleur reçue sur Terre. Elle s’y accumule et contribue donc au réchauffement de l’eau, à sa dilatation, à la fonte des glaces et renforce la formation de tempêtes.

Co-auteur de cette étude publiée dans Advances in Atmospheric Sciences, le professeur John Abraham de l’Université St Thomas du Minnesota déclare : « il y a une hausse inexorable de la chaleur dans les océans. Aucune cause naturelle n’explique cette augmentation. Cela fait des décennies que le phénomène se poursuit à un tel rythme, la seule explication réside donc dans le réchauffement climatique d’origine anthropique. Il ne s’agit pas d’un jeu politique, mais de science. Les données proviennent des capteurs autour du monde. C’est irréfutable. À nous de décider que faire de ces données ».

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Meryl Pinque

    Pour les naïfs qui n’avaient pas encore compris qui était le (trop pour être honnête) médiatique Yann Arthus-Bertrand :

    « J’aime les gens, je n’ai rien contre les chasseurs, ou ceux qui aiment la tauromachie et j’ai beaucoup à apprendre des paysans, je me sentais un peu gêné de les attaquer frontalement avec L214. »

    Source : Midi Libre du 30/12/2019.
    https://www.midilibre.fr/2019/12/30/lecologiste-yann-arthus-bertrand-confesse-ses-incoherences-je-ne-suis-pas-assez-radical,8632867.php?fbclid=IwAR312m51D5ycpjlhrrl6Qqk9XBTevYlIfgg9jNJGnm-94F-mqGB8z-rCmBw

    • sophie

    Heureusement que nous avons la Perfection faite sur Terre: Meryl Pinque!

    • Jean-Pierre Bardinet

    Utiliser les zettajoules (10^21 Joules, le Joule étant une unité d’énergie très petite, est très pratique pour faire peur. Si l’on convertit cette énergie en degrés Celsius, on se rend compte que, selon cette étude de Cheng et al, au cours des soixante dernières années, l’océan s’est réchauffé de moins d’un dixième d’un degré, ce qui n’a rien d’alarmant, d’autant que les mesures des 3800 bouées Argo ne couvrent que moins d’un tiers des océans, et seulement de la surface à une profondeur de 2000 m.
    https://wattsupwiththat.com/2020/01/14/the-ocean-warms-by-a-whole-little/

    • Jean-Pierre Bardinet

    ) J’ajoute que les mesures des bouées ARGO ont commencé en 2005, avec moins de bouées que de nos jours, donc une plus faible couverture océanique et des mesures seulement entre 0 et 1000 m de profondeur (2000 m actuellement), et les mesures avant leur mise en service, majoritairement par les bateaux sur les routes maritimes, étaient trop peu nombreuses et trop peu précises pour être vraiment significatives.

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article