La surpêche coûte 83 milliards de dollars

Bateau de pêche au large de l’île de Sein, Bretagne. (48°02' N - 4°50' W)

Bateau de pêche au large de l’île de Sein, Bretagne. (48°02' N - 4°50' W)

En 2016, 90,9 millions de tonnes de poissons ont été pêchées dans le monde. La FAO et la Banque mondiale alertent sur les risques écologiques et économiques de l’exploitation trop intense des ressources marines. Actuellement, un tiers des stocks de poissons est exploité au-delà de la limite de durabilité biologique. De plus, ils chiffrent à 83 milliards de dollars par an le manque à gagner causé par la surpêche. En effet, la surcapacité des flottes de pêche conduit à un excédent de prises, alors qu’il serait possible de produire autant de richesse en pêchant moins. Un poisson sur 3 ne finit pas dans l’assiette, certaines prises sont rejetées à la mer car trop petites ou d’une espèce indésirable. Réduire les prélèvements rétablirait l’abondance de certaines espèces de poissons. Leur raréfaction pousse les marins pêcheurs à dépenser davantage d’énergie et de temps pour déployer leurs filets plus au large. Les experts plaident en faveur d’un droit d’accès à la ressource halieutique pour éviter « la tragédie des biens communs ».

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • sophie

    BLOOM, Sea sherped et Greenpeace ( entre autres) alertent depuis si longtemps…
    Comment faire monter ce sujet à la une de l’ actualité

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article