Indonésie: un homme arrêté en tentant de vendre la peau d’un tigre de Sumatra

tigre peau

Le bureau de l'agence de protection de la nature dans la province d'Aceh en Indonésie expose un sac en pastique contenant la peau d'un tigre qu'un homme a tenté de vendre, à Banda Aceh le 6 janvier 2020 © AFP CHAIDEER MAHYUDDIN

Un Indonésien a été arrêté alors qu’il cherchait à vendre la peau d’un tigre de Sumatra, espèce en danger critique d’extinction, a annoncé lundi la police, soulignant à nouveau la menace que le braconnage fait planer sur ces fauves.

L’homme a été arrêté la semaine dernière dans la province d’Aceh, dans l’extrême-nord de l’île de Sumatra, alors qu’il tentait de vendre cette peau pour 90 millions de roupies (5.700 euros) à un policier en civil qui se faisait passer pour un client.

La police a aussi saisi le crâne du tigre, des os et des dents. Elle traque un homme qui aurait fourni la peau au vendeur.

« Nous estimons que le tigre était mort depuis environ trois mois », a déclaré Taing Lubis, vétérinaire à l’agence de protection de la nature d’Aceh, précisant que la bête avait probablement huit ans.

« Nous pensons que le tigre a été tué au couteau. Ses os du cou étaient en outre fracturés. »

Le mois dernier, déjà à Sumatra, plusieurs contrebandiers avaient été arrêtés avec la peau d’un tigre et quatre foetus.

Le braconnage est responsable de quelque 80% des morts de tigres de Sumatra, selon TRAFFIC, une ONG qui surveille le commerce de la faune et de la flore sauvage.

Le tigre de Sumatra est en danger critique d’extinction, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui estime le nombre de spécimens vivant toujours dans la nature à moins de 400.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Jannick

    Si c’était le nombre de « spécimens » HUMAINS vivant toujours dans la nature qui était à moins de 400 individus SUR TERRE, toute la la biodiversité, les montagnes, les rivières, les glaciers, les forêts, les marais, les mers et les océans et L’ ÉQUILIBRE entre toutes les espèces animales et végétales serait TOTALEMENT préservés !

    L’espèce HUMAINE ne détruit pas seulement son propre environnement, mais SE PAYE le « pas luxe du tout » de détruire AUSSI l’environnement de TOUTES les autres espèces d’êtres vivants.
    Excusez du peu !

    L’expansion démographique des humains est une plaie incommensurable de notre petite et si précieuse Planète :
    400.000 nouveaux bébés humains naissent PAR JOUR ( source : Écoconso globe)
    160.000 personnes humaines décèdent par jour.

    Reste un « bonus » de 240.000 NOUVEAUX INDIVIDUS par jour sur Terre, qu’il faut nourrir et loger.

    Soit 7, 200 000 millions d’humains en plus par mois,
    Soit 86, 400 000 millions d’humains SUPPLÉMENTAIRES par an, c’est à dire la population actuelle de l’Allemagne.

    Disposons-nous annuellement d’une surface de terrain comme celle de l’Allemagne, de ressources en eau et nourriture en suffisance pour ces presque 87 millions de personnes supplémentaires ?

    La réponse est accablante : NON et 87 millions de fois NON !

    Un seul enfant par couple d’humains, et tout serait beaucoup plus équilibré !

Moselle : première sortie en public pour deux oursonnes noires au parc Sainte-Croix

Lire l'article

Prises accidentelles de dauphins : des scientifiques recommandent de nouvelles mesures

Lire l'article