64% : la part des émissions de CO2 des pays en développement

gaz a effet de serre

Décharge de la ville de Mexico, Mexique (19°25’ N – 99°01’ W) © Yann Arthus-Bertrand

Dès 1992, les pays du monde mettent en place la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. En 1997, 38 pays développés s’étaient engagés à réduire de 5,2 % leurs émissions de CO2 par rapport à 1990 d’ici 2012. Entré en vigueur en 2005, ce texte n’a pas eu l’effet escompté. Les émissions des pays développés ont augmenté de 8 %, celles des pays en développement de 64 %, avec l’émergence de pays comme le Brésil, l’Inde et la Chine, devenue en 2007 le premier émetteur mondial de CO2 devant les États-Unis. En 2015, lors de la conférence de Paris, les pays s’engagent à limiter à 2°C la hausse des températures d’ici à la fin du siècle. Pour y parvenir, les émissions mondiales de CO2 d’origine anthropique doivent décroître au moins de 40 % d’ici 2050.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Jy2m

    Que font la Chine, l’Inde et les États-Unis, principaux responsables des émissions de CO2, pendant que notre petit pays (1,6% des émissions) s’agite en tous sens pour « sauver la planète » ? Réponse : rien.

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article