615 histoires sur l’engagement : la vie dévouée aux chimpanzés de Jane Goodall

 Préservation des chimpanzés et des forêts. Une vie dévouée aux chimpanzés. C’est en 1960, à tout juste 23 ans, que le Dr. Jane Goodall embarque pour l’Afrique afin de conduire une étude  révolutionnaire sur les chimpanzés à l’état sauvage. Elle fait des découvertes scientifiques déterminantes : les chimpanzés ne sont pas herbivores mais omnivores et surtout, ils fabriquent leurs propres outils pour pêcher leur nourriture dans les nids de termites. Une faculté que l’on pensait jusqu’à présent uniquement humaine. « Il faut désormais redéfinir l’Homme, redéfinir l’outil, ou accepter le chimpanzé comme humain » a écrit la chercheuse. Maintenant âgée de 81 ans, cette célèbre primatologue, envi¬ronnementaliste et messagère de la paix des Nations Unies a dédié sa vie à la nature, aux animaux et à l’écologie grâce au centre de recherche de Gombe Stream, et à l’institut Jane Goodall. Elle se bat pour préserver l’habitat des chimpanzés et d’animaux qui seraient autrement condamnés à l’extinction. Jane Goodall estime que : « tout le monde peut faire de la Terre un monde meilleur. »

www.janegoodall.org

engagement
Un des 615 portraits présents dans cet ouvrage de la fondation GoodPlanet.

 

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • Il faudrait demander à Jane Goodall ce qu’elle en pense mais on dit que les chimpanzés préfèrent coopérer entre eux que d’être en compétition.
    Les hommes quant à eux préfèrent la compétition que la coopération.
    Cela est probablement la raison pour laquelle ils ont été incapables de travailler en équipe en faisant pour leur plus grand bien cohabiter des fluides tels que l’eau, le gaz, et l’électricité solaire afin
    d’assurer leurs besoins en énergie.

    voir le livre http://www.infoenergie.eu/chargement/Epub42P.pdf
    le Mot de passe pour le lire est ENIS

Comment nous avons découvert trois nouvelles espèces de manchots dans l’océan Austral

Lire l'article