615 histoires sur l’engagement : l’infatigable Haidar El-Ali à la rescousse de la mangrove

Replanter la mangrove. Le prophète des mangroves. Durant des années, l’infatigable Haidar El-Ali a sillonné le littoral sénégalais à bord d’un camion-cinéma, pour convaincre les villageois de replanter la mangrove, cet écosystème côtier et forestier qui joue un rôle protecteur et nourricier. Il leur a expliqué le rôle indispensable et bénéfique des mangroves sur les stocks de poissons. Haidar résume ainsi sa démarche : « le discours ne doit pas s’éloigner des réalités concrètes car l’habitant de la Casamance, le Sénégalais, on ne le convainc pas en lui parlant de réchauffement climatique de manière abstraite mais en lui parlant des choses plus proches de lui. En lui expliquant que le manque de poissons peut entraîner famine et chômage.» Avec Oceanium et 300 volontaires, il a débuté la reforestation dans un unique village, en 2006. La mangrove a pu revivre et la nouvelle de ce succès s’est répandue, puis l’expérience a été étendue. L’année suivante, 16 autres villages ont rejoint le mouvement et ont planté 500 000 palétuviers. En tout, ce sont plus de 150 millions d’arbres qui ont été plantés.

www.oceaniumdakar.org

Pour en savoir plus sur lui, lire aussi
son portrait détaillé

engagement
Un des 615 portraits présents dans cet ouvrage de la fondation GoodPlanet.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Bernadette Gilbertas

    Bonjour,

    Je suis heureuse que Brut parle de Haidar. pour information il est le héros du livre que j’avais écris sur lui en 2010 : Haidar el ali, itinéraire d’un écologiste au Sénégal, parue aux éditions Terre Vivante.
    Vous pourriez peut-être une prochaine fois mentionner ce livre qui a beaucoup servi la cause de Haidar au sénégal et en France….
    Bernadette Gilbertas

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article