En 2050, près de 4 milliards de personnes feront face à des difficultés d’approvisionnement en eau

D’ici le milieu du siècle, 54 pays seront concernés par les pénuries d’eau, aussi appelées stress hydrique. 3,9 milliards de personnes seront victimes de cette pression accrue exercée sur la ressource. Cette situation aggravera le risque de conflit dû à la concurrence et à la demande croissante dans différents secteurs, tels que l’agriculture, l’électricité mais aussi les usages domestiques. Selon le Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau (WWAP), la crise de l’eau est une crise de la gouvernance : les ressources globales sont suffisantes mais mal redistribuées. Dans ce contexte, il faudrait 53 milliards de dollars par an pendant cinq ans pour que l’accès à l’eau soit universel, soit moins de 0,1 % du PIB mondial de 2010.

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude Courty

    Mais pendant cinq ans la croissance de la population et de ses besoins ne cessera pas pour autant;
    Voir « Précis de pyramidologie sociale », ou visiter :
    https://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.fr/
    https://pyramidologiesociale.blogspot.fr/

    • MARIE

    Il faudrait déjà que les groupes alimentaires ne pillent plus l eau des pays qui en ont tant besoin pour leur survie. Les consommateurs doivent faire les bons choix et s’informer.
    Laissons les Pôles tranquilles.

    • Hugo

    Information très restrainte. Ou moins faudrait metter le lien de la source pourmieux s`’informer.

    • KRIEGER

    si rien n est entrepris pour arreter la pollution,la vie sera un enfer dans notre planete

    • Nanteuil

    comment se fait t il, sachant cela, que les politiques passent leur temps en conference a parler du présent sans prévoir le futur de notre planète !!! l horizon 2020 c est le présent et pourtant l’eau et l’air sont la base de la vie !!! chacun d’entre nous est responsable du gaspillage et l’on pense toujours que les catastrophes sont du fait des autres . Soyons tous responsables de la vie des autres afin de penser a la notre.

  • Bonjour à tous,

    on peut tous s’en prendre à son voisin, aux politiques, aux autres pays, mais la meilleur action et celle que chacun de nous fait à son niveau, soyons éco-responsable!!!
    C’est en grosse partie notre mode de consommation qui est en cause ne l’oublions pas !!!
    alors balayons devant notre porte

Virus de la tomate: risque important de propagation par les jardiniers du dimanche (Anses)

Lire l'article