Diminuer la pêche du poisson perroquet pour protéger les récifs coralliens

poisson
Un poisson perroquet (Scarus ferrugineus ) au large des côtes égyptiennes © AFP PHOTO / TARIK TINAZAY
Un poisson perroquet (Scarus ferrugineus ) au large des côtes égyptiennes © AFP PHOTO / TARIK TINAZAY

Restreindre la pêche du poisson perroquet permettrait un renouvellement plus rapide des récifs coralliens, selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Les chercheurs de l’Université de Queensland suggèrent donc  de « limiter la pêche à 10% des stocks disponibles pour une meilleure perspective d’avenir pour les récifs, tout en permettant à l’activité de perdurer ». Capturer des poissons perroquets dont la taille dépasse les 30 centimètres de long assure le renouvellement de la population de cette espèce. Elle joue un rôle de régulateur, avec d’autres espèces de poissons herbivores, dans l’écosystème marin. Le poisson perroquet est un herbivore qui se nourrit d’une algue qui entre en compétition avec le corail. La prolifération de cette algue empêche la croissance des récifs coralliens. Son ingestion par le poisson perroquet réduit la pression sur le corail et permet donc sa croissance.

Les scientifiques insistent sur le bénéfice de limiter les prises de poisson perroquet pour assurer l’avenir des pêcheries puisque  :  « nous savons déjà qu’un échec dans la protection du corail aura pour conséquence des quantités pêchées 3 fois moins importantes dans le futur ». Plusieurs pays de la région caribéenne ont déjà interdit la pêche du poisson perroquet, comme le Belize, les îles Turques-et-Caïques et l’île Bonaire.

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Hue

    Je viens d’un supermarché Leclerc Blainville sur Orne : à ma grande surprise et grande tristesse un magnifique poisson perroquet , tête coupée sur l’étal , corps en évidence pour « faire jolie » m’a interpellé, j’ai précisé à la vendeuse que c’était une espèce protégée …elle a rétorqué avec assurance (comme si cela l’a dérangeait) que Leclerc ne vendait que des poissons autorisés….Je crois que Monsieur Leclerc qui a une politique de proximité avec les produits locaux se doit d’aider la chaïne mondiale de lutte contre les dégâts très grâves que connaissent les récifs coralliens , merci de le lui envoyé comme message : je n’irai plus faire mes courses dans cette enseigne.

    • Moi aussi j,ai trouve un magnifique poisson peroquet chez Inter Marché Caveirac Gard ce jour 17 mai 2019
      Le vendeur interrogé dit que cette vente est normale et la pêche autorisée

      Inutile de se battre pour la planète tant qu’on acceptera de consommer ce genre de poisson indispensable à la régénération des récifs coralliens

  • virginie dit:
    le vendredi 9 mars 2017 ce jour, j étais en train de faire mes courses avec mon fils âgé de 11 ans. Interloqués par ce que nous voyons en face de nous sur cet étalage d’ innombrables beaux poissons coralliens…
    Nous avons été choqués de voir un magnifique poisson Perroquet ainsi qu’un beau poisson Saint Pierre sur un étalage de la poissonnerie de carrefour market ,nouvellement ouvert rue de sèvres paris 7ème .c’est scandaleux, honteux !!!
    je pensais que ces deux espèces étaient protégées! C’est révoltant de voir jusqu’où l’homme est capable d’aller pour son commerce…nous devons nous mobiliser pour que cette cruauté cesse!