Australie Occidentale : les attaques de requins en baisse en 2013

Dix attaques de requins ont eu lieu l’an passé en Australie. Un chiffre plus faible que la moyenne de ces dix dernières années. Cette diminution  intervient avant même que le plan anti-requins ne soit mis en place, ce qui remet en cause sa pertinence, selon The Guardian. En effet, un plan d’élimination des squales vient d’être mise en place début 2014 au large de l’Australie Occidentale où ont eu lieues les dernières attaques.

Un peu plus de 12 attaques de requin ont eu lieu en moyenne chaque année au cours des dix dernières années en Australie. De ces attaques, 1,4 en moyenne ont été fatales. En 2013, seul 10 attaques ont eu lieu dont 2 ont été fatales. C’est le nombre d’attaques le plus bas depuis 2008.

Or, depuis le mois de janvier, les autorités d’Australie Occidentale ont autorisé la chasse aux requins dans les zones proches du littoral. Une mesure prise suite à deux attaques mortelles qui ont eu lieu en novembre au large du territoire. Tous les requins – grand blanc, bouledogue ou tigre – de plus de 3 mètres capturés à moins d’un kilomètre des côtes sont désormais abattus. L’objectif de ce plan étant de prévenir de potentiels attaques dans cette région fréquentée en saison estivale.

Le plan est contesté par de nombreuses associations de protection de la nature et par les Australiens eux-mêmes. Car, comme le rappelle George Burgess qui tient le fichier international des attaques de requin pour l’Université de Floride, « même si l’on fait abstraction du fait que ces animaux sont menacés, cette réaction archaïque ne correspond à rien d’autre qu’à une revanche. Chasser les requins après la mort d’une victime n’est pas la solution ». Soixante six requins ont déjà été péchés depuis le début du plan d’élimination. Soixante trois étaient des requins tigres, 2 des requins mako et le dernier un requin pointe noire.

 

 

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Laurent Roquebrun

    C’est stupide de tuer préventivement les requins, ça ne résout rien.
    Quand allons-nous comprendre que l’océan n’est pas un parc d’attractions? Surfer ou plonger comportent des risques qu’il faut assumer. Les requins sont chez eux dans l’eau, pas l’homme.

    • zimerman

    Tout animal a son domaine .Quand l’homme se permet de violer ce domaine,la suite en est que les animaux se defendent. Qui attaque qui finalement?

    • Car Eliane

    Pauvres requins , ils sont dans leur domaine quand allons nous réaliser qu’ils ne viennent pas sur terre ,? mais que nous nous allons chez eux et tout cela comporte des risques qu’il faut savoir
    assumer !
    L’HOMME DÉTRUIRA TOUT et quand il s’en rendra compte il sera TROP TARD !

    • lemoine

    mais c’est injuste il ont pas le droit c’est dégueulasse je suis désolé les requin attaque car il se sente en danger c’est comme si un fout ou autre entrait chez toi tu ferait quoi bah tu le trait toi? et l’eau chez leur environnement ont a donc pas le droit de les déranger c’est comme si les requin aller chez vous vous ne seriez donc pas d’accord voilà c’est exactement pareille car les requin aussi sont des être humain merci. mais maintenant c’est trop tare il ont commencer a les tuer bande de con!!!!!!!

    • Émilie

    Le mot archaïque est pour moi très pertinent dans cet article …cette mesure est d une stupidité sans nom …le requin est dans son élément …aller les tuers pour que les touristes puissent faire trempette tranquille ??? Alors que les requins tentent juste de survivre ? Face a l homme …je ne regrette pas mon choix d être végétarienne quant je vois a quel point l homme est égoïste !

Le photographe animalier Laurent Baheux : « On n’a même pas besoin de tuer des éléphants pour les voir disparaître, il suffit de prendre leur place. »

Lire l'article