Angela Merkel soupçonnée de conflit d’intérêt dans la régulation sur les émissions des voitures

Angela Merkel
Angela Merkel German chancellor Angela Merkel of the Christian Democratic Union party (CDU) arrives for a meeting on October 10, 2013 in Berlin before talks with the Green Party to explore the possibility to form a coalition government. The exploratory talks with the left-leaning ecologist party are part of Merkel's hunt for a governing partner after her conservatives won September 22 elections but fell short of a ruling majority. AFP PHOTO / JOHANNES EISELE
Angela Merkel AFP PHOTO / JOHANNES EISELE .

Le blocage par l’Allemagne du renforcement de la législation européenne sur les émissions polluantes des voitures coïnciderait avec un versement d’argent au CDU, le parti d’Angela Merkel, la chancelière allemande. En effet, le New York Times le 15 octobre s’appuie sur des comptes-rendus parlementaires pour affirmer :

« l’Allemagne a bloqué l’introduction d’une réglementation européenne plus stricte sur les émissions des voitures juste après que le parti de la chancelière Merkel a reçu d’importantes donations de la part de 3 actionnaires majeurs de BMW. »

Ainsi, la CDU, le parti d’Angela Merkel a reçu 690 000 euros de ces actionnaires, tous membres de la famille Quandt, alors que le fabricant BMW n’a jamais caché ses réticences à propos de la limitation des des émissions à 95 grammes de dioxyde de carbone (CO2) par kilomètre telle que l’UE souhaiterait voir entrer en vigueur.

Pour l’opposition, ces dons  témoignent d’une trop grande proximité avec le pouvoir alors que la CDU fait valoir que le support de la famille Quandt existe depuis  des années et n’est pas lié à cette décision particulière. Les constructeurs automobiles allemands sont opposés aux mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre des véhicules.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

Le navire turc en Méditerranée, au cœur de tensions avec la Grèce, est rentré au port

Lire l'article