Les tortues géantes des Galápagos de retour sur l’île Pinzón

Depuis plus de 100 ans, aucune tortue des Galápagos née sur l’île Pinzón n’avait atteint l’âge adulte. La cause principale de ces morts précoces, la présence de près de 18 millions de rats sur l’île. Mais grâce à une campagne de dératisation, les tortues peuvent désormais grandir librement sur l’île.

C’est un vaste programme de conservation débuté dans les années 1960 qui est à l’origine de ce succès. A cette époque, les tortues des Galápagos avaient presque disparu de l’île Pinzón, victimes de l’arrivée de l’homme au 17e siècle et surtout d’une invasion de rats qui se nourrissaient des œufs et des juvéniles. Pour essayer de sauver l’espèce, des chercheurs ont capturé des spécimens adultes pour les mettre à l’abris. Les œufs récoltés étaient ainsi gardés dans des zoos ou des zones de conservation. Une fois les animaux adultes, ils étaient ramenés sur l’île. L’espèce, si elle n’avait pas disparu, été considérée comme éteinte à l’état sauvage puisque qu’aucun animal nait à l’état sauvage ne survivait jusqu’à l’âge adulte.

En décembre 2012, une vaste campagne de dératisation a eu lieu sur l’île – près de 20 000 kilogrammes de poison y ont alors été déversés. Des 18 millions de rats qui peuplaient l’île, aucun n’aurait survécu. Les chercheurs ont donc eu la possibilité de relâcher 118 tortues juvéniles le mois dernier. Un programme strict de monitoring a été mis en place pour s’assurer de la survie de ces juvéniles et du non retour des rats. En cas de succès – les chercheurs sont optimistes – des programmes similaires pourraient avoir lieu sur les autres iles des Galápagos, note Scientific American.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire

    • Olivier

    Super nouvelle.
    Et bravo pour le nouveau site !
    ;))))))

  • […] Depuis plus de 100 ans, aucune tortue des Galápagos née sur l’île Pinzón n’avait atteint l’âge adulte. La cause principale de ces morts précoces, la présence de près de 18 millions de rats sur l’île.  […]

  • Enfin une bonne nouvelle !!!

Australie : les sauveteurs des "dauphins-pilotes" de Tasmanie évacuent les carcasses

Lire l'article