Invasion de poissons papillons dans les Caraïbes

Le poisson papillon originaire de la région indo-pacifique a, depuis quelques années, envahi les Caraïbes. L’intervention humaine est devenue la seule méthode fiable pour en réguler la population qui ne craint aucun des prédateurs natifs de ces eaux : requins, mérous…

Selon John Bruno, professeur de Biologie en charge de l’étude parue dans Plos One, « les poissons papillons sont installés pour de bon, la seule méthode de régulation est désormais la pêche ». Les prédateurs natifs de la région, les requins et les mérous n’arrivent pas à eux seuls à réguler la population de cette espèce invasive. Les poissons papillon ont en effet des épines toxiques sur leur dos qui menacent la santé de l’animal qui le mange. Les spécialistes de l’université de Caroline du Nord ont étudié pendant 3 ans la population de cette espèce invasive sur 71 récifs coraliens. Au cours de cette période, aucune relation n’a été mise en avant entre la densité des poissons papillons et celle des prédateurs. Et l’étude de conclure, « qu’un management actif et direct, sous forme d’une pêche encadrée, est la seule solution à la régulation du nombre de poissons papillon dans les caraïbes », note Phys.org.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire

    • Annick Weiser-Tanguy

    Poisson papillon
    Bonjour,
    Lorsque vous parlez du poisson papillon… je m’attends à voir un tout autre spécimen, à savoir :

    Chaetodontidae
    Les poissons-papillons, ou chaetodontidés sont une famille de poissons qui se rencontrent dans l’océan Pacifique, l’océan Indien et l’océan Atlantique. Wikipédia
    Rang : Famille
    Classification : Percoidei
    Sous-ordres : Hemitaurichthys, Coradion, Chaetodon, Forcipiger, Heniochus, Amphichaetodon, Prognathodes, Chelmon, Roa

    Dans votre article il s’agit en fait de :

    Pterois volitans
    Rascasse volante, Poisson-scorpion, Poisson-lion La Rascasse volante est une espèce de poissons très venimeux de la famille des Scorpaenidae. Wikipédia
    Rang : Espèce
    Classification : Pterois
    Sa piqûre est très douloureuse. La toxine peut même être mortelle pour les humains dans de rares cas.
    Son venin peut être détruit par la chaleur et l’inflammation réduite par l’application de corticoïdes.

    Pensez-vous pouvoir faire paraitre une correction ?

    Merci et meilleures salutations.

Brigitte Gothière, directrice de L214, explique pourquoi recourir à un Référendum d’Initiative Partagée pour défendre les animaux et interdire les élevages intensifs en France en 2040

Lire l'article