Les singes reconnaissent les chasseurs

Les singes laineux de la forêt tropicale d’Amérique du Sud sont capable de distinguer les chasseurs des promeneurs grâce à leur comportement.

Quatre espèces de singes laineux vivent dans la forêt tropicale d’Amérique du Sud, en Equateur, au Pérou et au Brésil. Toutes sont chassées pour leur viande. Une étude de l’Imperial College London, publiée dans le journal Plos One, montre que ces singes adaptent leur comportement et deviennent plus silencieux en présence de chasseurs alors que la présence de promeneurs ne leur importe peu. L’étude distingue les zones à hauts risques pour les singes des zones plus calmes. En zones calmes, où les chasseurs ne viennent que rarement, les singes étaient plus attentifs à la présence des chercheurs qu’à celle des chasseurs suggérant que dans ces zones où le risque de se faire chasser est faible, les singes ne se soucient pas de la présence des chasseurs, mais s’inquiétent de la présence des chercheurs qu’ils ne connaissaient pas.

Selon Sarah Papworth, co-auteur de l’étude, ce comportement, s’il permet la sauvegarde de quelques individus ne pourra être la clef de conservation de ces espèces qui sont de plus en plus menacées par la présence humaine. Pour se protéger, un singe ne doit jamais se faire voir : il suffit d’une fois au chasseur pour le tuer, note bbc news.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire