La pollution lié au trafic routier responsable d’un cas sur 8 d’asthme chronique chez les enfants européens

Une étude conduite dans 10 villes européenne estime que 14 % des cas d’asthme chronique observés chez l’enfant sont dus à la pollution de l’air par les véhicules. A partir de données épidémiologiques, les scientifiques ont montré que l’asthme chez les enfants augmentait avec l’exposition aux pollutions issues du trafic routier, rapporte le site ScienceDaily le 21 mars. Cette étude publiée dans la revue European respiratory journal estime que la pollution de l’air est autant voire plus responsable que le tabagisme passif comme cause de l’asthme. En effet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’entre 4 et 18 % des cas d’asthme chez l’enfant sont causés par le tabagisme passif. L’auteure de l’étude, le docteur Laura Perez de l’Institut tropical et de santé publique suisse explique : « la pollution de l’air a souvent été perçue comme un déclencheur des symptômes de l’asthme, c’est la première fois que nous sommes parvenus à estimer la part de cas qui auraient pu être évités si les Européens n’étaient pas exposés à la pollution provoquée par le trafic. Ces résultats montrent le rôle du trafic automobile dans la maladie. »

Ecrire un commentaire

Bonne nouvelle : les émissions d’une famille de gaz nocive pour la couche d’ozone et le climat diminuent plus vite que prévu

Lire l'article