Les centrales électriques fonctionnant au charbon se développent

Environs 20 000 personnes meurent chaque année à cause des émissions des centrales électriques fonctionnant au charbon, selon une étude de l’Alliance pour la Santé et l’Environnement (HEAL) publiée le 7 mars 2013. Un constat particulièrement alarmant, souligne Le Monde, puisqu’une cinquantaine de nouvelles centrales au charbon sont en projet dans l’Union européenne.

Intitulée « La facture sanitaire impayée : Comment les centrales électriques au charbon nous rendent malades », cette étude constitue la première évaluation économique des conséquences de la combustion du charbon sur la santé. A partir des données de l’European Respiratory Society, HEAL estime que la dépense de santé publique due aux émissions des centrales au charbon en Europe est de 42,8 milliards d’euros par an. Ce coût est essentiellement supporté par la Pologne (environs 8 milliards d’euros par ans), la Roumanie et l’Allemagne qui a relancé ses centrales au charbon.

L’Union européenne préconise l’abandon des centrales électriques au charbon depuis 2008, dans le cadre de son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2020. La Commission européenne a donc refusé que le projet de construction d’une nouvelle unité dans la centrale électrique de Rybnik (près de la frontière tchèque) bénéficie d’une aide de l’Etat polonais. L’électricien français EDF, qui a déjà investi 100 millions d’euros pour cette construction, conteste cette décision européenne et a saisi les autorités polonaises et françaises afin que la Commission revienne sur sa décision.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire

Canada : Vancouver étouffe sous la fumée des feux aux Etats-Unis

Lire l'article