Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Entrée en vigueur de l’interdiction du bois illégal en Europe

Depuis le 3 mars 2013, la vente de bois illégal est interdite en Europe. C’est la mise en œuvre d’une réglementation adoptée en octobre 2010 qui prohibe l’importation et la vente de bois collecté illégalement. Cette interdiction concerne les grumes mais aussi les produits issus du bois, cependant cette réglementation demande aussi d’assurer une meilleure traçabilité du bois. « Pour lutter contre l’exploitation clandestine du bois, l’UE articule sa stratégie autour de deux axes en influant à la fois sur la demande – en particulier au moyen du règlement de l’UE sur le bois – et sur l’offre, notamment par des accords bilatéraux conclus avec six pays, grands producteurs de bois — le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, le Ghana, le Liberia et l’Indonésie », explique l’Union européenne dans un communiqué le 1er mars « Ceux qui importent et commercialisent du bois sur le marché européen doivent tirer profit de toutes les informations mises à disposition, notamment, par Interpol et le PNUE, pour la mise en place de leur système de vigilance. En cas d’absence ou de défaillance de ces systèmes, des sanctions seront appliquées lors des contrôles mis en place par les Etats membres », explique Eglantine Goux-Cottin, chargée de mission forêt internationale à FNE. La FNE appelle à harmoniser les sanctions au niveau européen pour mieux faire face au bois illégal et éviter que des Etats plus laxistes que d’autres sur ce sujet ouvrent une brèche qui faciliterait l’entrée du bois illégal en Europe.

Ecrire un commentaire