Une corrélation entre qualité de l’air et bonheur

A partir de données sur les émissions de dioxyde de carbone dans les pays européens, des chercheurs canadiens de l’Université d’Ontario ont établi une corrélation entre la pollution de l’air et le niveau de bonheur. « Les résultats ne montrent pas un lien mécanique entre l’augmentation du niveau de pollution et une réduction du bonheur, ou inversement. Cependant, ils suggèrent que des politiques diminuant la pollution ont un effet positif », rapporte le Science Daily le 18 janvier. « Un air plus propre accroît le niveau de bonheur des citoyens en Europe et sans doute ailleurs dans le monde. C’est un argument en faveur d’une meilleure régulation de l’environnement et de la pollution de l’air », écrivent les chercheurs. Les données ont été collectées à partir d’enquêtes en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en Grèce, en Italie, en Irlande, en France, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Espagne, en Roumanie, en Russie, en Espagne et en Grande-Bretagne.

Ecrire un commentaire

L’hydrogène sera vraiment révolutionnaire si il est produit à partir des renouvelables

Lire l'article