Des téléphones portables au secours de la forêt amazonienne

Au Brésil, pour lutter contre la déforestation, certains arbres des forêts protégées sont désormais équipés d’un émetteur fonctionnant comme un téléphone portable capable de prévenir les autorités lorsque les arbres sont coupés et déplacés.

Selon the Independent, la superficie de la forêt amazonienne au Brésil est équivalente à celle des Etats-Unis. Difficile alors de protéger chaque hectare de forêt et de traquer les braconniers qui l’exploitent illégalement. L’entreprise néerlandaise, Gemalto, spécialisé dans la sécurité digitale, a mis au point une nouvelle technologie appelée Invisible Track pour venir en aide à la forêt. Des petits boîtiers, résistants au climat amazonien et dont les batteries ont une durée de vie d’un an, et fixés sur le tronc des arbres. L’émetteur, s’il entre dans une zone à moins de 30 km d’un réseau de téléphone, envoi un message précisant sa localisation, permettant ainsi aux agents de l’agence de l’environnement nationale de stopper la vente de bois abattus illégalement.

Pour Marcelo Hayashi, en charge de cette initiative, « c’est une opportunité unique puisque le boîtier passe inaperçu sur le terrain et peut fonctionner pendant de longues périodes sans être rechargé ce qui est primordial à la traque des arbres dans ces régions reculées ».

Ecrire un commentaire

Après le Mont-Ventoux, la plaine des Maures ? Vers un 10e parc naturel régional en Paca

Lire l'article