Des plages sanguinolentes à Sydney

L’apparition d’une algue rouge au large des plages de Sydney, donnant un aspect sanguinolent à l’eau, a obligé les autorités locales a fermer plus d’une dizaine de plages dans la mégalopole Australienne.

Toutes les plages au nord de la ville sur près de 20 km ont du être fermées au public mercredi suite à l’apparition d’une d’algue rouge, la Noctiluca scintillans. Cette décision fait suite à la fermeture plus tôt dans la semaine de deux des plages plus emblématiques de la ville Bondi Beach et Clovelly Beach. Le contact avec cette algue peut causer des irritations de la peau et au niveau des yeux.

Les gardes côtes de Nouvelles-Gales du Sud et le Comité régional de la Hunter Valley soulignent auprès du Sydney Morning Herald que cette prolifération d’algues est du à la remontée d’eau océanique riche en nutriments sur le plateau continental, une situation courante après de fortes pluies près de l’embouchure des fleuves.

Ecrire un commentaire

Entretien avec Cyril Dion sur le climat : « l’inertie des systèmes politiques et le poids des intérêts privés ont empêché les changements, c’est un problème de système démocratique défaillant face à l’urgence écologique.»

Lire l'article

USA : des séquoias emballés dans de l’aluminium pour les protéger des incendies

Lire l'article