Panorama inquiétant des conséquences du changement climatique en Europe

Le changement climatique est rapide et ses conséquences s’étendent à toute l’Europe, annonce l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) dans un communiqué de presse le 21 novembre 2012. Les observations issues du rapport de l’AEE, « Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2012 », manifestent l’urgence d’une adaptation des régions européennes. Mais toutes n’ayant pas les mêmes capacités d’adaptation, les auteurs du rapport s’inquiètent d’un renforcement des disparités économiques entre les régions. Ils soulignent que les évènements climatiques extrêmes s’intensifient et deviennent plus fréquents, provoquant des dommages de plus en plus coûteux.

L’AEE prévoit des vagues de chaleur et des sécheresses longues et sévères en Europe méridionale. En Europe du Nord, ce sont les inondations qui devraient être plus fréquentes puisque les précipitations augmentent, ainsi que le niveau des mers.

Ces modifications ont déjà des conséquences sur la biodiversité et leur évolution pourrait être trop rapide par rapport à la vitesse de migration de nombreuses espèces de végétaux et d’animaux, ce qui provoquerait leur disparition.

L’AEE alerte également sur les risques de propagation de maladies, notamment des pathologies infectieuses véhiculées par certains insectes, qui pourraient se développer plus au nord en raison du réchauffement climatique. Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l’AEE, déclare: « le changement climatique est une réalité à l’échelle mondiale, son étendue et sa rapidité deviennent sans cesse plus évidents. Ceci signifie que tous les acteurs de l’économie, y compris les ménages, doivent s’adapter ainsi que réduire leurs émissions ».

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Lisa.

    Le climat et « le réchauffé »….
    En réponse à votre « post » sur le climat, il est invraisemblable que le bon sens des acteurs de la société actuelle ne prennent pas le dessus .Posez-vous et réfléchissez -y. Arrêtez toutes les énergies fossiles et polluantes , plusieurs journées dans chaque pays européen pour dire non à ces gaz, et polluants de métaux lourds divers à tous les niveaux. Le réchauffement a toujours existé, aussi prenons notre part à grande échelle avec les multi-sociétés. Les royalties de milliards d’euros et d’autres entreprises qui grugent les humains. Les sociétés doivent retrouver une taille humaine et redistribuer leurs profits aux employés, à l’intéressement équitable et vraies valeurs humaines et non ce gâchis perpétré à tous bout de champs……. Paroles de bon sens…

    • jipebe29

    delirium carbonum….
    En fait, il n’y a aucun signal au rouge, bien au contraire: la signature du CO2 en zone tropicale est absente, Tglobale est stable depuis 1997, la montée des niveaux marins est de +3 mm/an (mesures par satellites) et de moins de 2 mm/an (mesures par marégraphes), l’effet global des nuages est une rétroaction négative, la somme des banquises des 2 Pôles est stable (ces banquises évoluant en opposition de phase, ce qui est perdu en été par le Pôle Nord est équilibré par ce qui est gagné en hiver par le Pôle Sud). Tout cela est complètement ignoré par les experts auto-proclamés de l’AEE, qui n’ont donc aucune crédibilité dans leur analyse et leurs prévisions foireuses.

Après des années de captivité, deux bélugas redécouvrent la liberté en Islande

Lire l'article